Les éléments visuels dans les romans de Margaret Atwood de 1969 à 1993

par Emmanuelle Brunet Arvanitakis

Thèse de doctorat en Littérature canadienne

Sous la direction de Jacques Leclaire.

Soutenue en 2001

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Plus connue pour son oeuvre litteraire prolifique, margaret atwood exerce egalement ses talents dans d'autres domaines tels que la peinture. Il suffit, pour s'en convaincre, de regarder de pres les couvertures de certains ouvrages - des aquarelles, collages_etillustrations realises par ses soins. A partir de ce constat, la these presente une etude des elements visuels dans les romans de margaret atwood de 1969 a 1993. L'analyse s'articule autour de deux axes - voir et regarder - et porte principalement sur deux espaces - l'avant-texte et le texte - afin de determiner la nature, le role et l'importance des elements visuels. L'activite de l'ecriture et celle de la peinture se rencontrent dans l'avant-texte : le graphique sert le verbal et le verbal nourrit le graphique. Les deux activites finissent par se fondre sous une entite unique. La reside l'originalite de margaret atwood : une ecriture cinetique, riche en comparaisons, descriptions et visualisations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 408 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.