La creation artistique et la creation verbale dans l'oeuvre de claude simon

par MARIANNE TOURNIER

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue en 2001

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'oeuvre de claude simon invite a etablir une comparaison entre la creation artistique et la creation verbale. Non parce que les arts plastiques y sont largement mis en scene; mais d'abord parce que cette mise en scene est dirigee par un ecrivain qui a une formation, un regard, de peintre; et que ce regard specifique intervient dans son travail sur le verbe. Et plus encore, parce que ce regard s'inscrit dans un parallele a l'art moderne, des impressionnistes aux abstraits. Dans son intention, il en porte les memes refus : refus du sujet "noble", refus d'une figuration dite "realiste", et refus de la notion meme de representation. Et dans sa realisation, il en porte de semblables procedes, tels : la deconstruction de la perspective classique, la fragmentation et la dispersion des objets, la juxtaposition de couleurs premieres, et le collage-montage d'elements heterogenes. C'est dans une double relation ecriture/peinture et classique/moderne, qu'est conduite ici l'etude de ces procedes. Elements tangibles, ils permettent d'observer les relations, influences et transpositions de la peinture a l'ecriture. Comme ils permettent d'observer la distance irreductible entre ces deux langages. De voir que, malgre son desir d'abstraction, le verbe de l'auteur est non seulement eminemment signifiant, mais que, fort orne et fort sinueux, il peut meme passer pour etre d'une expressivite neo-baroque.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 690 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 153 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.