L'architecture de Pagan (Birmanie) : ses sources et ses particularités

par Vanessa Duchemin

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Bruno Dagens.

Soutenue en 2001

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre recherche porte sur les particularites architecturales des temples de pagan en birmanie (xeme-xiveme siecles) et leurs origines; elle a mis en evidence diverses sources d'inspiration : certaines sont en l'inde propre et en indonesie (java) et d'autres ont ete localisees en chine et en asie centrale. Les premieres ne surprendront pas dans le contexte du monde indianise auquel la birmanie esttraditionnellement associee. Celles provenant de chine et d'asie centrale ont en revanche ete ignorees aussi bien des indianistes que des sinologues, en raison du cloisonnement de leurs domaines de recherche. L'element le plus significatif est le pilierstupa (stupa-pfeiler), stupa qui a la forme d'un pilier carre, originaire des regions de tourfan et de dunhuang et typique de la periode des wei (veme-vieme siecles). A pagan, ce pilier-stupa sert d'axe central a un grand nombre de temples et recoit une image du bouddha sur chacune de ses faces. Le temple sseu men t'a dans la province chinoise du shantung, date de 544, nous est apparu si ce n'est comme un ancetre direct et certain, du moins comme un prototype probable de certains monuments de pagan. D'autres indices, tels que l'utilisation de la voute a claveaux ou encore les representations de pagode dans les fresques de certains edifices, confirment l'influence des ces voisins septentrionaux sur l'architecture de pagan. Ces formes et techniques ont semble-t-il emprunte les routes, attestees a partir du iierne siecle avt-j. C. , qui reliaient la chine a l'inde via la birmanie, depuis le yunnan jusqu'a l'assam. Notre travail remet donc en cause l'idee que la chine n'aurait exerce aucune influence culturelle sur les royaumes frontaliers d'asie du sud-est, excepte dans les deltas du tonkin et du nord-vietnam, comme le pensait pensait georges coedes : << ainsi, bien que pendant de longs siecles la chine ait exerce une tutelle politique plus ou moins effective sur ces pays (ceux de l'indochine septentrionale), sa civilisation ne s'est pas repandue au dela de ses conquetes militaires >>. L'ouverture de notre enquete sur le monde chinois a pu fournir des elements de reponses concernant l'origine de certaines formes et techniques utilisees a pagan; la meme chose vaut peut-etre pour d'autres regions frontalieres, qui ont toujours ete considerees comme uniquement indianisees.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 277 f.-LV p. de pl
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5010
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2594
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 146
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.