Taux de change réels et dynamique de la spécialisation internationale : une application à huit pays émergents

par Nathalie Avallone

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Jean-Louis Mucchielli.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les années quatre-vingt ont été marquées par la montée en puissance des économies émergentes. Ce phénomène a bouleversé les spécialisations internationales des pays industrialisés et a remis en cause les positions " acquises " par les pays développés, en particulier dans des secteurs intensifs en main d'oeuvre non qualifiée tels que, par exemple, le textile, les jouets. Cette situation s'est traduite par un accroissement des déséquilibres commerciaux bilatéraux des pays riches par rapport aux nouveaux pays industrialisés notamment d' Asie. Ainsi, durant les années quatre-vingt et le début des années quatre-vingt-dix, l'excédent des échanges de la France s'est détérioré vis-à-vis de l'Indonésie tandis que les déficits se creusaient en particulier avec la Corée, la Thai͏̈lande et la Malaisie. Certes, la situation de l'hexagone est sans commune mesure avec les déficits des Etats-Unis par rapport aux nouveaux pays industrialisés d'Asie. La détérioration des échanges de l'Union Européenne avec les économies d' Asie était préoccupante : sur toute la période de 1986 à 1991, le commerce de l'Union européenne des douze avec ces pays était déficitaire (Besson & Lantéri, 1994). . .

  • Titre traduit

    Real exchange rates and dynamic of the international division


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 474 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 449-474

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 01 : 77
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.