L' Hôtel des ducs d'Orléans au XVe siècle : étude sociale et institutionnelle

par Elizabeth Gonzalez

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Claude Gauvard.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    " Qu'est-ce qu'un Hôtel à la fin du Moyen âge ? " se demandait Ferdinand Lot en 1958. Près d'un demi siècle plus tard, la question demeure entière. C'est pourquoi il m'a semblé intéressant de tenter d'y répondre en étudiant celui des ducs d'Orléans au XVe siècle. Pourquoi les ducs d'Orléans ? Parce qu'ils font figure de parents pauvres de la recherche et qu'étudier leur entourage était un excellent moyen d'approcher au plus près ces oubliés de l'histoire, le destin de l'Hôtel et de ses dirigeants étant étroitement imbriqués. Pour autant, ce travail ne se veut pas une étude des d'Orléans mais bien celui de l'institution à leur service et des hommes qui la peuplent. Partie d'une définition large de l'Hôtel (l'ensemble des services qui permettent au prince de vivre), j'ai pu démontrer l'importance d'une institution que l'on a trop longtemps cantonné au seul rôle domestique. Les princes utilisaient leur Hôtel à des fins politiques, et cela notamment durant les périodes de crises (la guerre civile du début du XVe siècle en est un bon exemple). De même, dans le cadre de leur carrière, l'institution était instrumentalisée par les serviteurs qui en dépendaient. Près de 1 700 à avoir occupé une charge au sein de l'Hôtel des d'Orléans durant la période considérée, tous n'avaient en effet pas de l'Hôtel la même idée. L'étude prosopographique pratiquée sur l'ensemble du corpus m'en a fourni la preuve. Indispensable pour saisir la réalité de l'Hôtel, son vécu, cette étude de groupe est complétée par une étude biographique de tous les détenteurs d'un des très nombreux offices relevant de l'Hôtel (j'en ai recensé plus d'une centaine) : celui de chambellan. Véritables éminences grises du prince, les chambellans incarnent à eux seuls cette mutation qu'a connu l'Hôtel au cours du XVe siècle, passant d'un rôle purement domestique pour intervenir sur la scène politique et finir par retrouver à l'orée du XVIe siècle son rôle premier. En bref, loin d'être une entité figée, aux traits immobiles, l'Hôtel change, se transforme au fil du temps et des besoins princiers.

  • Titre traduit

    The Household of the dukes of Orleans in the 15th century : a social and institutional study


  • Pas de résumé disponible.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Publications de la Sorbonne à Paris

Un prince en son hôtel : les serviteurs des ducs d'Orléans au XVe siècle


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Publications de la Sorbonne à Paris

Un prince en son hôtel : les serviteurs des ducs d'Orléans au XVe siècle

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1000 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 29-95. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5355
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Publications de la Sorbonne à Paris

Informations

  • Sous le titre : Un prince en son hôtel : les serviteurs des ducs d'Orléans au XVe siècle
  • Dans la collection : Histoire ancienne et médiévale , 74 , 0290-4500
  • Détails : 1 vol. (393 p.)
  • ISBN : 2-85944-495-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-379. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.