L' impact des théories optiques de Lorenzo Ghiberti sur Paolo Uccello et Léonard de Vinci

par Annie Yacob

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Christiane Prigent.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    Lorenzo Ghiberti, plus connu pour avoir réalisé les portes du Baptistère de Florence, a écrit à la fin de sa vie, entre 1447 et 1455, un manuscrit composé de trois Commentaires, I Commentarii. Le Troisième, le plus important et le plus long, est une compilation des théories optiques du Moyen- Age, visant à démontrer tout l'intérêt de la perspectiva naturalis par rapport à la perspectiva artificialis, définie par Alberti dans son De pictura (1435), Paolo Uccello, disciple de Ghiberti, va appliquer cette perspectiva naturalis dans ses peintures, en mettant l'accent sur la vision binoculaire, sur la perspective à points centriques multiples, sur les formes géométriques, et sur les couleurs modifiées par l'intensité de la lumière. Cette application rigoureuse va engendrer un style propre à Paolo Uccello où se mêlent féerie et poésie. Léonard de Vinci va poursuivre, comme ses prédécesseurs, la critique du système albertien, en démontrant que la perspectiva artificialis seule n'est pas suffisante pour représenter le réel, mais doit être associée à la perspectiva naturalis. Ses recherches vont le conduire à développer et théoriser la perspective synthétique, la perspective atmosphérique et construire une dialectique autour de l'ombre et de la lumière.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (873 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 846-885. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.