Du reste : traité de zérologie : entropie et virtualité dans la machine de vision

par Didier Vivien

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Jacques Cohen.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    La " question de la technique " est l'un des axes majeurs de la pensée moderne. Aujourd'hui encore, elle oppose et divise: les technologies les plus récentes font naître les plus vives inquiétudes comme elles inspirent de nouvelles utopies. Politique, anthropologique, philosophique, voire théologique, La question trouve dans le champ des arts plastiques et de l'esthétique de multiples résonances ; on défendra donc la possibilité d'une " critique artistique de la technique ". Onze propositions plastiques, photographiques et vidéographiques, le plus souvent finalisées sous la forme d'installations, et nécessitant une activité informatique, étayent une réflexion nommée " Du reste: traité de zérologie ". Autour du terme zéro est proposé, de manière un peu paradoxale, une problématisation des phénomènes de raréfaction infinie ou différée (ruines et déchets), de dématérialisation (la numérisation des images et des signes) et d'accumulation (marchandises, informations, patrimoine. . . ). A une autre échelle, le terme zéro permet d'envisager une " techno-logique " de production et de représentation du monde, créatrice de réalités produites à partir d'entités élémentaires (atome, gène, bit, pixel). Les notions d'entropie et de virtualité s'articulent de manière dialectique pour prolonger une perspective critique et théorique déjà lisible dans les pièces plastiques. Aussi est-il accordé une certaine importance au développement des nouvelles technologies de la communication et de l'information et aux zones résiduelles (friches industrielles, terrains vagues, déchets urbains et nucléaires. . . ). Musées, monuments, archives, paysages péri- urbains, zones en déshérence, rythment la dérive photo-vidéographique. Entre hypothèses et hyperboles, la zérologie pourrait apparaître comme une tentative poético-philosophique pour ressaisir une époque incertaine et déroutante -que l'art tente de rendre plus habitable.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (330 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-323. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.