L'équilibre et la pesanteur : essai d'analyse d'une pratique sculpturale

par Kang-Ok Jeon

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Richard Conte.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dans le travail artistique, la pesanteur intervient notamment sur le concept de l'équilibre de masse et de poids. L'objet en trois dimensions repose à l'état d'équilibre. Equilibrer, déséquilibrer, balancer, contrebalancer, stabiliser. A partir de l'équilibre de masse physique jusqu'à la notion de l'harmonie psychique, le poids constitue l'importance capitale de la pondération à l'échelle de la sculpture. Sans le poids, il n'y a ni élévation, ni pondération. On doit donc envisager que la sculpture s'est déterminée autour d'une des qualités invariantes de l'objet concret: la pesanteur. La pesanteur met en présence des forces, telles que le poids et l'équilibre, prépondérantes dans la mise en oeuvre sculpturale L'objet de ce mémoire est donc d'envisager la sculpture par rapport à son irréductibilité sous l'angle le plus littéral qui soit. Cependant, la mise en situation de la pesanteur, ce qui revient à la faire ressortir comme élément perceptible, aboutirait à trouver une forme sculpturale qui associerait une potentialité de risque, et donc un mouvement contenu, révélé par la chute dans un état instable. L'adaptation des formes sculpturales aux gestions des forces de pesanteur qui poussent vers la recherche d'un point de convergence antistatique. C'est là la possibilité d'envisager la pratique sculpturale sous le risque d'action de la pesanteur qui s'est caché derrière le bloc sculptural. Certes, la mise en avant de cette attraction peut littéralement provoquer la destruction totale ou symbolique de l'ensemble du travail. On ne joue plus sur le poids imaginaire, mais avec le poids réel, le risque littéral. Cette mise à l'épreuve du risque par l'équilibre instable, c'est effectivement la recherche d'une autre manière de voir et de faire de la sculpture. Mais quel est l'enjeu de cette sculpture qui intègre le risque dans sa réalité physique ? L'engagement dans une philosophie de la ruine, c'est un moyen de poser une question plus profonde, la plus essentielle, qui contribue à la recherche du rapport entre l'art et la cognition physique de la pratique artistique.

  • Titre traduit

    Balance and gravity : analysis of an approach to sculpture


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (436 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 396-413. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5517
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2773
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.