Pour une image féminine du hammam tunisois : Shérazade et les "mille et un regards" : recherches et propositions

par Imen Ben Youssef Zorgati

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Pierre Baqué.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    Pour valoriser le Corps féminin et rendre " sensible " l'architecture, nous avons donné " Corps " à ce hammam de Shérazade et imaginé ce voyage autour de cette " image féminine " du hammam. Cette coutume de bain collectif, hammam, est considérée comme l'un des "piliers " de la société tunisienne. Le hammam de Shérazade a pris naissance à partir d'un regard d'enfant et celui de Picasso. Pénétrer par l'" œil " de Shérazade, se voiler par ses " boucles " touffues, s'enfoncer dans le mystère d'un "cou " voilé pour retrouver un "ventre " prêt à nous envelopper, à nous protéger et à éveiller nos cinq sens: le toucher, le goût, la vue, l'ouïe et l'odorat ; jusqu'à une "renaissance " de notre corps et de notre âme, "rauh ", autour d'un "nombril " contourné par un "utérus " béant prêt à l'explosion. En quittant ce " nombril ", nous goûtons en toute sérénité aux bienfaits des " seins " de Shérazade. Toute une ambiance humide, chaude, liquide, pudique et secrète autour de ce " corps- harmmam " de Shérazade nous fait " ressentir " des sensations et " revivre " des sentiments rappelant le " ventre maternel " : Tout le mystère des " Mille et un regards ".


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 300 f.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 282-290. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.