Évolution du silex taillé dans le néolithique haut-rhodanien autour de la stratigraphie du Gardon (Ambérieu-en-Bugey, Ain)

par Thomas Perrin

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Marion Lichardus.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .

Le jury était composé de Jean-Paul Demoule, Marion Lichardus, Jean-Louis Voruz.

Les rapporteurs étaient Didier Binder, Alain Gallay.


  • Résumé

    Consacrée aux industries lithiques taillées, cette thèse cherche à dégager leur évolution durant l'ensemble du Néolithique, dans le Haut Bassin rhodanien. En partant du cas particulier mais démonstratif de la grotte du Gardon, dans l'Ain, il a été possible de définir pour chaque période les schémas opératoires précis mobilisés par les tailleurs. Une confrontation de ces résultats à d'autres données, céramique et dates radiocarbones notamment, un élargissement au domaine régional et, de façon plus globalisante, à la vallée du Rhône dans son ensemble, a permis de dégager des implications chronoculturelles. Il a ainsi été possible de montrer la situation extrêmement complexe de la néolithisation de cette partie méridionale du Jura puisqu'un faisceau d'arguments amène à fornuler l'hypothèse d'une succession stratigraphique Néolithique ancien méridional I Mésolithique récent - final. Cette hypothèse implique la coexistence territoriale de ces deux populations. Il est aussi apparu qu'au style céramique de Saint-Uze correspondait des industries lithiques spécifiques. Il est donc dorénavant possible de parler de groupe de Saint-Uze, compris comme l'évolution locale des groupes humains depuis le Néolithique ancien. Le Chasséen paraît être intrusif sur ce substrat culturel. Plus tard, bien qu'il soit bien attesté en Vallée du Rhône et que son influence se fasse ressentir jusqu'en Suisse, il semble que le Chasséen ne franchisse pas, vers l'Est, la vallée de la Saône. L'espace compris entre Saône et Jura appartient dans son ensemble au N. M. B. , structuré dans le Bugey comme en Franche-Comté, en (au moins) une phase ancienne et une phase récente. Enfin, le Néolithique fmal reste très mal connu hors des sites lacustres, mais quelques indices suggèrent l'existence, en domaine terrestre également, des jeux d'influences complexes.

  • Titre traduit

    Lithic industries' evolution in the high rhodanian basin's neolithic around the Gardon's stratigraphy (Ambérieu-en-Bugey, Ain)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Évolution du silex taillé dans le néolithique haut-rhodanien autour de la stratigraphie du Gardon (Ambérieu-en-Bugey, Ain)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (987 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 388-417. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : ARTeHIS "Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés". UMR. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 01 : 37

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5250
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.