Les gravures du djebel serkout : contribution a la prehistoire de l'ahaggar.

par Nagette Ain-Seba-Bouchekal

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de GINETTE AUMASSIF.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Engra vings djebel serkout


  • Résumé

    Le djebel serkout (ahaggar nord oriental) a revele a la suite de plusieurs prospections un riche et inattendu patrimoine grave reparti sur cinq sites, eousseli, tin temeroualine, in tifinagh, oued feyek et tahaouhaout. Quatre cent parois gravees sont ici decrites puis analysees. Art essentiellement pastoral, hante par la figure du bovin, cet ensemble rupestre renvoie le reflet d'une societe fortement liee a son betail et pratiquant tres certainement la transhumance. Cependant, l'empreinte d'un passe plus ancien est perceptible sous la forme de representations de la faune tropicale ou de symboles a connotation archaique. Cet ensemble s'insere, en grande partie, dans l'etage bovidien reconnu dans l'art rupestre environnant. Pour certaines gravures, un etage bovidien ancien est peut-etre a identifier. L'absence de l'etage caballin, present pourtant dans des sites voisins, trouve certainement sa justification dans la configuration geographique de cette region reculee aux reliefs accidentes. L'etage camelin est, lui, bien distinct. Nous avons constate a la faveur des decouvertes anciennes et recentes, l'accumulation de donnees militant pour une chronologie longue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (303 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 134 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.