Les maires dans la République : l'association des maires de France, élément constitutif des régimes politiques français depuis 1907

par Patrick Le Lidec

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jacques Lagroye.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    En étudiant l'Association des Maires de France depuis son origine, cette thèse poursuit une double ambition. Elle entend montrer comment les dirigeants de cette organisation ont contribué à façonner les pratiques et les représentations des maires et préciser quelles sont les conséquences de leur action collective sur les formes successives du régime républicain. Centrée sur l'étude de l'action collective des élus locaux au plan national, elle tente de promouvoir une analyse simultanée de la vie politique locale et nationale pour interpréter 1 'histoire des régimes politiques franc��ais. Cette thèse s'efforce de mettre en évidence les effets de l'ancrage des élus dans des territoires et des institutions locaux sur le fonctionnement des institutions centrales. L 'histoire des régimes politiques français repose classiquement sur une analyse de la concurrence que se livrent les différentes autorités institutionnelles. Cette thèse montre également le rôle majeur que jouent le Sénat, les collectivités locales et les associations nationales d'élus locaux dans la négociation des arrangements institutionnels. Parce que les mandats locaux revêtent une importance structurelle dans la carrière d'une fraction toujours importante du personnel politique et que les ressources que les positions de pouvoir locales confèrent à leurs détenteurs sont considérées comme cruciales, il était nécessaire d'en tenir compte. Il en résulte que les élus locaux, de différents partis, tels qu'ils se regroupent au sein de l'Association des Maires de France ont influé de manière très significative sur le cours de 1 'histoire institutionnelle et constitutionnelle française. Si le Conseil Constitutionnel peut aujourd'hui élaborer un droit constitutionnel local, c'est d'abord parce que les élus locaux ont réussi à obtenir l'inscription du principe de libre administration dans la Constitution, contre d'autres acteurs, tel que le général de Gaulle, qui tentaient de s'y opposer en 1958.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 658 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. I-XXIII. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2001-137

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.