La discrimination salariale entre hommes et femmes : une analyse à partir des modes de détermination des rémunérations par les entreprises

par Séverine Lemiere

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Michel Vernières.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette thèse fournit une analyse économique des pratiques de détermination des rémunérations des entreprises afin de mettre en évidence la discrimination salariale entre hommes et femmes. Elle étudie la discrimination dans une double optique alliant le rôle de la détermination des rémunérations et l'évolution des principes juridiques de non-discrimination. : En effet, la manière dont sont déterminées les rémunérations (salaire de base et compléments salariaux) par les entreprises permet d'étudier certains phénomènes, souvent omis des analyses de la discrimination salariale, mais pouvant en être une des nombreuses sources. La discrimination salariale est alors conçue dans son approche de discrimination indirecte : résultat de phénomènes apparemment neutres, mais ayant un impact différencié selon le genre, comme les différentes primes ou la définition des emplois pour la détermination du salaire de base. La focalisation sur les modes de détermination des rémunérations apporte un angle d'approche différent qui, partant de la structure des rémunérations, s'ouvre sur l'emploi et privilégie le poste de travail. Dans un premier temps, on cherchera à élargir le champ de la discrimination salariale, en se polarisant sur les pratiques salariales: primes et compléments salariaux. La thèse montre le caractère discriminant de telles pratiques: politiques salariales différentes selon le taux de féminisation de la main-d'oeuvre ou écarts injustifiés de primes entre hommes et femmes. Malgré cet élargissement, la ségrégation professionnelle reste un obstacle important à la compréhension étendue de la discrimination salariale. L'intérêt est alors, dans un second temps, de dépasser le phénomène de ségrégation et de réfléchir au niveau de la valorisation des emplois. L'application du principe du "salaire égal pour un travail de valeur comparable" demande de mesurer la "valeur" attribuée aux emplois à prédominance féminine et masculine, pour la détermination du salaire de base.

  • Titre traduit

    Wage discrimination between men and women : an analysis based on firms' determination of renumerations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (369 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 343-365

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2001-92
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.