Théorie des jeux et jeux expérimentaux : éléments d'histoire et d'épistémologie

par Philippe Mamas

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Bernard Gazier.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette thèse propose une étude historique et épistémologique de certains aspects de la relation entre la théorie des jeux et les jeux expérimentaux en laboratoire. Elle s'intéresse en particulier à la relation entre la théorie des jeux à somme nulle (duels) et les jeux de duels expérimentaux. L'auteur tente de comprendre pour quelles raisons, de quelle manière et à quel prix les concepts et résultats de la théorie des jeux en sont venus à être utilisés dans des études expérimentales du comportement humain. Dans une première partie, l'auteur met en évidence le potentiel expérimental de la théorie des jeux avant l'apparition des jeux expérimentaux. Il montre que les difficultés de l'interprétation prescriptive de la théorie des jeux d'Ernst Zermelo laissaient prévoir une réorientation vers une interprétation descriptive; que la méthodologie de John von Neumann et Oskar Morgenstern incitait au développement de jeux expérimentaux ; il montre aussi comment la nature multiforme et complexe de la théorie des jeux dans son rapport aux faits d'observation (malléabilité due à la place indécise du joueur dans la construction théorique) laissait la porte grande ouverte à une utilisation expérimentale de cette dernière. Dans une seconde partie, l'auteur montre, à travers trois exemples, comment ce potentiel expérimental a été exploité par les expérimentateurs. Chez Howard Raiffa, la malléabilité de la théorie des jeux se laisse percevoir dans la facilité avec laquelle il passe d'une interprétation de la théorie des jeux à une autre. Dans les jeux expérimentaux de duel strictement déterminés conduits par les psychologues, les expérimentateurs prennent de grandes libertés avec les interprétations descriptives les plus strictes de la théorie des jeux. Enfin, à partir d'un débat relatif aux jeux expérimentaux de duel non strictement déterminés (test de l'hypothèse du minimax), l'auteur montre que cette manière souple d'utiliser la théorie des jeux a été adoptée par les économistes.

  • Titre traduit

    Game theory and experimental games : aspects of history and methodology


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (269 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.251-266.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2001-136
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.