Réseaux d'entreprises et restructuration en Pologne

par Cécile Grégoire-Borzeda

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Xavier Richet.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse met en avant un aspect important et souvent négligé de la restructuration des entreprises dans les pays en transition: les problèmes de réorganisation des échanges des firmes. Concrètement, comment allaient-elles après 1990 retrouver des sources d'approvisionnements et des débouchés stables, ou maintenir les anciens ? Pour répondre à cette question, l'auteur formule l'hypothèse selon laquelle la réorganisation des relations inter-entreprises est une composante de la restructuration au même titre que la transformation de ses structures internes, telle que la forme de propriété. La première partie présente l'approche conventionnelle de la restructuration, centrée sur l'allocation optimale des ressources, et discute les limites du " paradigme des incitations ". La deuxième partie retrace la construction d'une grille d'analyse théorique du lien entre la restructuration et les relations inter-entreprises. Elle mobilise l'approche en termes de réseaux en mettant l'accent sur le rôle du capital relationnel des firmes dans la restructuration. La troisième partie correspond à une application de cette grille de lecture au cas polonais, à travers les résultats d'une enquête menée sur 71 entreprises. Cette enquête révèle que, sur la base de leurs réseaux de relations, en partie héritées du passé et fondées sur la confiance, les firmes ont recours à des pratiques coopératives variées pour stabiliser leurs sources d'approvisionnement et leurs débouchés ou pour s'en procurer de nouvelles. Ce travail de thèse conclut au rôle principalement bénéfique des réseaux de relations des firmes dans la transformation' post-socialiste: à l'échelle de la firme, ces pratiques coopératives ont une incidence positive sur sa performance; à l'échelle de l'économie, ils ont conduit à la création de nouvelles formes organisationnelles qui ont permis d'éviter une désorganisation totale de la production.

  • Titre traduit

    Firms networks and restructuring


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (407 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 347-377. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2001-105
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.