La médiation et l'entreprise : facteurs de développement et réceptivité à la médiation chez les cadres

par Arnaud Stimec

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Jacques Rojot.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    La médiation a connu un développement limité en France tandis qu'elle devenait un outil de gestion des conflits majeur aux Etats-Unis, aussi bien dans les relations professionnelles que dans les relations commerciales ou le management. Notre propos est tout d'abord de montrer que les possibilités de développement de la médiation pour les entreprises ont été limitées par l'environnement institutionnel et politique français. Une étude de la conciliation aux Prud'hommes permet de préciser ces limites. Nous avons ensuite recherché l'existence d'ouvertures à la médiation. Une étude de réceptivité contextualise��e permet de montrer notamment que la médiation interne informelle correspond à une réalité et un besoin pour les situations internes. La médiation par une personne externe à l'entreprise est en revanche moins bien perçue, sauf pour les situations externes dont l'enjeu est important. Un certain nombre de facteurs clefs déterminant la réceptivité à la médiation ont été identifiés.

  • Titre traduit

    Mediation and firms : development factors and receptivity among managers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (295, 255 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 272-291 (vol. 1)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.