Synthèse d'oligosaccharides de chondroitines sulfate D

par Nathalie Karst

Thèse de doctorat en Chimie et physicochimie des composés d'intérêt biologique

Sous la direction de Jean-Claude Jacquinet.

Soutenue en 2001

à Orléans .

  • Titre traduit

    Chondroitin sulfate D oligosaccharides synthesis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les chondroitines sulfate sont des polysaccharides microhétérogènes de la famille des protéoglycanes. Elles sont constituées d'unités disaccharidiques répétitives d'une N-acétyl-D-galactosamine et d'un acide D-glucoronique, pouvant comporter sur certains hydroxyles des substitutions par des esters sulfuriques. L'intérêt pour ce type de molécules repose sur leur participation à de nombreux processus biologiques (pathologie rhumatologique, reconnaissance cellulaire, angiogénèse,. . . ) ainsi que sur la recherche fondamentale liée à leur biosynthèse. Dans le but de mieux comprendre ces différents phénomènes, nos travaux ont porté sur la synthèse par voie chimique de fragments de tailles variées de chondroitines sulfate de type D. A partir de produits commerciaux peu coûteux, nous avons pu mettre au point des synthèses efficaces des différents monomères : les monosaccharides à structure D-galactosamine ont ainsi pu être obtenus à partir du chlorhydrate de D-glucosamine par épimérisation de la position 4 au cours de la synthèse. La construction des motifs de tailles supérieures a ensuite pu être réalisée avec de bons rendements et la stéréochimie souhaitée, justifiant une nouvelle fois l'utilisation de glycosides donneurs de nature trichloroacétimidate ainsi que celle de groupements participant 2-trichloroacétamido. En outre, l'utilisation de la voie de synthèse par blocs disaccharidiques qui a été étudiée a donné lieu à des résultats très satisfaisants. Des molécules di-, tétra- et hexasaccharidiques ont pu être obtenues et ont été formellement caractérisées par des études RMN.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 209 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-209

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2001-38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.