Etude de la formation des particules de suie à partir de constituants représentatifs du gazole

par Françoise Douce

Thèse de doctorat en Chimie. Cinétique chimique appliquée

Sous la direction de Claude-Etienne Paillard.

Soutenue en 2001

à Orléans .

  • Titre traduit

    Study of soot particles formation from constituents representatives of diesel fuel


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En raison de leur toxicité, les particules de suie sont considérées comme le principal polluant émis par les moteurs diesel. Leur mécanisme de formation est encore mal connu aujourd'hui. Le but de cette étude est de fournir une base de données expérimentales sur la formation des suies, à partir d'hydrocarbures représentatifs d'un gazole, dans les conditions de fonctionnement des moteurs diesel. Les moyens utilisés sont la technique du tube à choc, couplée à des techniques optiques d'extinction laser et de microscopie électronique à transmission. Lorsqu'un hydrocarbure est porté à température et pression élevées, il s'écoule un certain temps avant que les premières particules de suie solide n'apparaissent. Ce laps de temps, appelé délai d'induction, englobe différentes réactions chimiques. Pour chacun des hydrocarbures étudiés (toluène, n-hexadécane, décahydronaphtalène, n-heptylbenzène, 1-méthylnaphtalène), il est donné sous la forme d'une expression d'Arrhénius. Le délai est multiplié par un facteur 10 environ quand on passe d'un hydrocarbure diaromatique à un linéaire saturé.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 221 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-205

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2001-22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.