La souris de laboratoire : modèle d'étude chez l'animal des risques neurotoxiques et des maladies neurodégénératives chez l'humain

par Igor Branchi

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Danièle Migliore-Samour.

Soutenue en 2001

à Orléans .


  • Résumé

    Des modèles murins permettent d'étudier le comportement en le reliant au fonctionnement du cerveau. Ce travail traite de trois exemples : - le premier concerne la mise au point d'analyse spectrographique du profil d'émission ultrasonique chez la souris. Cette méthode qualitative/quantitative s'est révélée un modèle éthologique adéquat pour l'évaluation du développement neurocomportemental ; - le deuxième traite du test, chez la souris, des risques potentiels dus à de nouveaux médicaments antiviraux (zidovudine, lamivudine) utilisés dans la lutte contre le virus de l'immunodéficience humaine. Les résultats obtenus ont fourni des informations importantes pour affiner ou réduire les effets secondaires indésirables ; - le troisième porte sur des souris transpolygéniques, modèle du syndrome de Down (SD), dans lequel des observations sont en faveur de l'attribution du retard mental à la triplication d'une région spécifique du chromosome 21, la DCR (Down syndrome Critical Region). Pour évaluer cette hypothèse, quatre lignées de souris transgéniques YAC (Yeast Artificial Chromosome) ont été développées par insertion dans leur génome de quatre fragments contigus de la DCR incorporés dans un chromosome artificiel de levure. Les études neurocomportementales, à différents âges, ont montré que seule la lignée YAC 152F7 présente des altérations neuroanatomiques et cognitives. Le gène DYRK1A, un des deux gènes connues présents dans ce YAC, jouerait un rôle crucial dans l'ontogenèse du système nerveux central ainsi que dans les troubles neurocomportementaux associés au SD.

  • Titre traduit

    The laboratory mouse : an animal model to evaluate possible neurotoxic risks and to investigate neurodegenerative diseases in humans


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 146-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2001-11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.