Rapport entre les activités solaire, interplanétaire et géomagnétique

par Paola Ballatore

Thèse de doctorat en Physique des relations Soleil - Terre

Sous la direction de Jean-Paul Villain.

Soutenue en 2001

à Orléans .

  • Titre traduit

    Relationships among the geomagnetic activity, the interplanetary activity and the solar activity


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous présentons un ensemble de résultats expérimentaux concernant la chaîne des processus par lesquels l'activité solaire influence l'activité géomagnétique. Le mémoire est divisé en trois parties. La première traite de la propagation des éjections de masse coronale (CME) dans le milieu interplanétaire. Nous avons montré que les CME associées à des éruptions solaires sont décélérées dans le milieu interplanétaire, alors que celles associées à une déstabilisation de filaments sont caractérisées par une vitesse plus constante. Egalement, il est montré que, en dehors des halos, les CME observées au niveau de WIND (et donc susceptibles d'engendrer des effets géomagnétiques) présentent une largeur supérieure à 120ʿ. La seconde partie est destinée à établir un lien entre les stimuli provenant du milieu interplanétaire et la variation du taux d'occurrence des échos radars du programme SuperDARN (Super Dual Auroral Radar Network). Ce paramètre a été choisi comme indicateur de l'activité géomagnétique dans la région aurorale. En particulier, nous avons trouvé des corrélations significatives entre ce paramètre et quelques paramètres du milieu interplanétaire. La dernière partie aborde la question de la signification des indices d'activité magnétique, en particulier l'indice AES-80, caractérisant l'activité ionosphérique et magnétosphérique dans la région polaire de l'hémisphère sud. Nous trouvons une meilleure capacité (par rapport à les autres indices) de AES-80 à représenter l'activité de la calotte polaire quand le champ magnétique interplanétaire est dirigé vers le nord. En particulier, dans cette 3eme partie nous présentons aussi une comparaison entre la variation du taux d'occurence d'echos radars et les autres indices géomagnétiques et nous trouvons des correlations similaires. En conclusion, l'ensemble des ces trois parties et des résultats présentés constitue une étude des différents éléments des relations Soleil-Terre, de la surface du Soleil jusqu'à l'ionosphère terrestre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 91 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : En appendice, choix de documents. Bibliogr. p. 225-228

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2001-03

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 ORLE 2003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.