Rôle de protéines structurales du virus de l'enroulement de la pomme de terre (PLRV) dans la transmission pour son puceron vecteur Myzus mersicae

par Laurent Terradot

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Hervé Lecoq.

Soutenue en 2001

à Rennes, ENSA .

  • Titre traduit

    Role of the potato leaf roll virus structural proteins during the transmission by its aphid vectoc, persicae


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le PLRV, à l'instar des autres membres de la famille Luteoviridae, est tramsmis selon le mode persistant par les pucerons. Après ingestion par le puceron, les particules virales arrivent au niveau de l'intestin moyen, traversent la paroi épithéliale et se retrouvent dans l'hémolymphe. Les virions qui parviennent aux glandes salivaires accessoires sont ensuite transportés par transcytose jusqu'à la lumière du canal salivaire, puis excrétés avec la salive. Les clones du complexe Myzus persicue transmettent avec une efficacité variable la souche PLRV-14. 2. Les clones M. Antirrhinii sont de faibles vecteurs, les clones M. Nicotianae sont des vecteurs efficaces et les clones de M. Persicae ont des capacités vectrices variables. Nous avons ensuite mis en évidence le rôle régulateur de la membrane intestinale de M. Persicae dans la transmission de PLRV-14. 2. L'insertion de fragments de gènes ou mutations de PLRV-14. 2 dans le clone ADNc infectieux d'une souche transmissible a également montré que certaines mutations avaient une influence sur la transmission. Le changement situé sur le domaine S de la CP a put être visualisé par modélisation en 3D par homologie de séquence et suggère que ce résidu n'est pas impliqué dans la transmission. Nous avons ensuite comparé, par far-western blot, les protéines aphidiennes ayant une affinité pour les particules de PLRV. De nombreuses protéines aphidiennes sur lesquelles s'attachent les particules virales des deux souches ont été mises en évidence. Parmi ces protéines, une protéine de 59 kDa est également détectée en utilisant des extraits protéiques d'intestin. L'analyse des produits de purification viraux a montré qu'une protéine de la plante (90 kDa) co-purifait avec le virus et que cette protéine etait glycosylée. L'ensemble de ces travaux suggère de nouvelles hypothèses sur le rôle des protéines strurturales du PLRV durant le passage de la membrane irtertinale du puceron verteur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (137 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 168 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 24
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.