Régulation vagale de la sécrétion d'insuline chez le porc

par Sophie Blat

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentale et appliquées, agronomie, sciences du sol et production végétale

Sous la direction de Charles-Henri Malbert.

Soutenue en 2001

à Rennes, ENSA .


  • Résumé

    L'insuline est une hormone clé du métabolisme intermédiaire. Sa sécrétion est contrôlée par voie humorale, i. E. Par la concentration en nutriments et en certaines hormones, et par voie nerveuse impliquant le système nerveux autonome. Le rôle de ce dernier reste confus chez le Porc. Le but de notre étude est d'évaluer le rôle du nerf vague sur la sécrétion d'insuline en situations interdigestive et post prandiale. La section réversible des nerfs vagues cervicaux par le froid nous a permis de mettre en évidence un contrôle vagal inhibiteur de la sécrétion interdigestive d'insuline. Cette inhibition ne semble pas procéder d'un réflexe vago-vagal " classique " car elle nécessite l'intégrité de l'innervation splanchnique. Le nerf vague constituerait le volet afférent de ce réflexe par la mise en jeu probable d'afférences inhibitrices hopatiques, tandis que le volet efférent impliquerait les nerfs splanchniques et éventuellement des efférences vagales. Ces dernières sont généralement décrites comme stimulant la sécrétion d'insuline. Cependant, nous avons montré que l'augmentation de l'insulinémie généralement observée au cours de la stimulation vagale est due l'hyperglycémie concomitante car le maintien d'une glycémie constante par un clamp euglycémique chez nos animaux suffit à supprimer l'augmentation de l'insuline. Nos expériences de vagotomie ont mis en évidence un effet inhibiteur du nerf vague sur la sécrétion post prandiale d'insuline. Cette inhibition n'apparaît que dans la phase tardive d'absorption du repas, i. E. à partir de deux heures après le repas. Pendant les deux première heures d'absorption, au contraire, les modifications de l'insulinémie observées après vagotomie sont explicables en totalité par l'altération de l'évacuation du repas de l'estomac. Celle-ci est mesurée simultanément et de façon non invasive par gamma scintigraphie. En résumé, nos résultats indiquent que le nerf vague exerce un contrôle inhibiteur pour la sécrétion d'insuline en situation interdigestive et dans la phase tardive d'absorption du repas. Lors de la phase précoce d'absorption du repas, des phénomènes connexes et notamment la cinétique de vidange de l'estomac ont un rôle prépondérant sur le contrôle de la libération d'insuline.

  • Titre traduit

    Vagal regulation of insulin secretion in pigs


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 438 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 126
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.