Epidémiologie de la jaunisse nanisante de l'orge en Roumanie et recherche de marqueurs protéiques de caractère vecteur chez sitobion avenae

par Daciana Papura

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Charles-Antoine Dedryver.

Soutenue en 2001

à Rennes, ENSA .

  • Titre traduit

    Epidemiology of Barley Yellow Dwarf Virus in Romania and identification of protein markers linked transmission efficiency of the aphid sitobion avenae


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La jaunisse nanisante de l'orge (JNO), en anglais Barley Yellow Dwarf (BYD) est une des maladies des céréales les plus répandues au monde et notamment en Europe. L'agent infectieux de la maladie est représenté par un complexe de phytovirus, membres de la famille de Luteoviridae, les Barley Yellow Dwarf Viruses (BYDV). Leur transrnission est réalisée exclusivement par des pucerons selon le mode circulant et persistant. Notre étude, la première réalisée en Roumanie sur l'incidence de trois virus de la JNO (BYDV-PAV, MAV et RPV) sur plusieurs plantes hôtes, a mis en évidence des taux d'infection importants (10-15% de plantes infectées selon la culture échantillonnée). La disparition pendant l'hiver des formes parthénogénétiques des principaux vecteurs de la JNO interrompt la dissémination des virus qui ne peut reprendre que tardivement au printemps suivant, après de nouvelles infestations aphidiennes. L'étude comparative de la structuration génétique de populations de S. Avenae roumaine et française a permis de mettre en évidence la prédominance de la reproduction sexuée en Roumanie et des lignées asexuées dans l'ouest de la France. Nous avons ainsi pu confirmer les modèles théoriques qui prédisent la sélection du type de cycle de reproduction par le climat hivernal, les lignées sexuées étant les seules, suivant ces modèles, à produire des œufs résistants au froid et à dominer dans les régions continentales tandis que les lignées asexuées dominent dans les régions à climat hivernal doux. L'analyse conjointe des protéomes de quatre clones de S. Avenae F1 issus d'un auto-croisement - deux bons et deux mauvais vecteurs - par l'E2D et des potentiels de transmission de ces clones pour trois isolats BYDV-PAV a permis d'associer sept polypeptides aphidiens à la capacité vectrice de ces pucerons. Nous proposons ces sept protéines comme des marqueurs potentiellement impliqués dans le processus de transmission du BYDV-PAV.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 118 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : A 36
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.