Etude des mécanismes de résistance développés par une souche de Drosophila simulans contre un insecticide, le fipronil

par Gaëlle Le Goff

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Jean-Baptiste Bergé.

Soutenue en 2001

à Nice .


  • Résumé

    Le fipronil est un insecticide relativement récent qui appartient à la classe des phénylpyrazoles. Dans le but d'étudier les mécanismes de résistance que peuvent développer les insectes contre cet insecticide, une souche de Drosophila simulans (Eyguières) a été sélectionnée au laboratoire jusqu'à un facteur de résistance de 20000. Nous nous sommes dans un premier temps intéressés à la cible de l'insecticide, le récepteur à l'acide g-aminobutyrique RDL. Le clonage de ce gène à permis d'identifier la présence de deux mutations ponctuelles chez la souche résistante. Une étude électrophysiologique a permis de confirmer le rôle de ces mutations dans la résistance. Les récepteurs canaux double mutants possèdent des caractéristiques de fonctionnement différentes qui font qu'ils sont moins sensibles au fipronil que les récepteurs canaux sauvages. Nous nous sommes dans un deuxième temps intéressés à la possible métabolisation de l'insecticide par les enzymes de détoxication. Nous avons ainsi pu mettre en évidence la participation des glutathion S-transférases (GST) dans le métabolisme du fipronil. En effet, des études biochimiques puis moléculaires ont permis d'identifier une GST, la GSTD1 qui possède la capacité de métaboliser l'insecticide. Une surexpression de cette enzyme chez la souche Eyguières serait à l'origine d'une partie de la résistance.

  • Titre traduit

    Study of the resistance mechanisms developped by a strain of Drosophila simulans against an insecticide, the fipronil


  • Résumé

    Fipronil is a relatively new phenylpyrazole insecticide. In the aim to study resistance mechanisms that insects can develop against this insecticide, a strain of Drosophila simulans (Eyguières) has been selected in laboratory to a resistance factor 20000. In the first time, we have investigated the insecticide target, γ-aminobutyric acid receptor RDL. The cloning of this gene had permitted to identify two point mutations in the resistant strain. An electro physiologic study further confirmed the role of these mutations in resistance. The double mutated channel receptor possesses different characteristics, like they are less susceptible to fipronil than wild type channel receptor. In the second time, we have investigated the possible metabolization of the insecticide by enzymes of detoxification. We had showed the participation of glutathione S-transferases (GST) in the fipronil metabolism. Biochemical and molecular studies identified a GST, the GSTD1 which possess the capacity to metabolize insecticide. An overexpression of this enzyme in the Eyguières strain is at the origin of a part of the resistance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 119 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 98-117. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01NICE5660
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01NICE5660bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.