Psychopathologie(s) du grand brûlé : modélisation d'une praxis clinique analytique auprès du sujet accidenté et suicidant : thèse...

par Jacques Cabassut

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Claude Miollan.

Soutenue en 2001

à Nice .

  • Titre traduit

    Burnt population psychopathologie(s) : modelling of a analytical praxis with a suicidal and accidental burnt subject


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les implications psychopathologiques de la brûlure, déterminées par le contexte accidentel ou suicidaire de la lésion, nous ont conduit à établir des modèles théoriques spécifiques et des praxis distinctes, les uns empruntant à la clinique du traumatisme, les autres à celle du passage à l'acte. Les opérateurs conceptuels lacaniens du réel, de l'imaginaire et du symbolique nous ont permis de réinterroger les notions de trauma freudien et d'acting. A travers leur mode de nouage spécifique, nous avons procédé à une écriture borroméenne propre à chacune des populations de brûlés, faisant appel au "Nom du Père" pour le traumatisé et au "sinthôme" pour le suicidant. Nous avons pu à partir d'elle, modéliser notre pratique. Ainsi, via l'analyse de cas, sujets brûlés traumatisés, avons-nous démontré l'existence d'une passerelle clinique et d'une connexion possible du traumatisme actuel à celui initial du refoulement originaire, définissant par là-même une clinique langagière du re-voilement du réel. La praxis alors déployée, propre à l'approche lacanienne, s'inscrit du côté de la finitude et de l'infinitude du sujet par opposition à une clinique de la complétude, véhiculée par le modèle du "Moi-peau" propre à D. Anzieu. L'étude de l'acting dans sa composante mélancolique comme dans son mécanisme caratéristique du niederkommt freudien, nous amené à désigner le suicidant en tant que que sujet en état-limite. Une praxis originale articulée au défaut de l'opération Nom du Père et faisant appel à la solution para-psychotique et prothétique du sinth^ome a été élaborée. Elle est incarnée dans notre pratique personnelle par le Szondi-test. Enfin, la pathoanalyse et la méthodologie szondiennes, via l'utilisation du test, sont venues démontrer la valeur heuristique de notre approche et valider notre hypothèse initiale : l'expérience commune du feu et de la lésion cutanée, n'est pas synonyme d'une identité de problématique psychopathologique entre les brûlés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 432 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 382-405. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001NICE2013
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001NICE2013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.