Le rituel judiciaire : liturgie et légitimité du pouvoir de juger

par Julien Billecoq

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Robert Charvin.

Soutenue en 2001

à Nice .


  • Résumé

    S'il est impératif de ne pas confondre droit et pouvoir de juger, il n'en reste pas moins vrai que la question de la légitimité de ce pouvoir se pose dans sa double dimension éthique et juridique. C'est donc sur l'articulation du légitime et du légal qu'il faut s'interroger. A cet égard, on peut émettre l'hypothèse selon laquelle le rituel judiciaire est le moyen d'une telle liaison. En effet, tout rituel est l'expression visible car codifié des moeurs du groupe dont il tire sa légitimité, et a pour fonction d'assurer et de maintenir son unité. En cela, le rituel judiciaire ne semble pas faire figure d'exception dans la mesure où il participerait de la démarche réglée visant à restaurer l'unité lézardée par un délit ou un crime. Cependant la dimension judiciaire du rite implique son inscription dans le juridique. Il convient de le rapprocher mais aussi de le distinguer de la procédure, sur laquelle s'appuient juges et parties, qui représente le cadre objectif parce que légal du processus du jugement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 324 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.301-313.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 01NICE0008
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01NICE0008bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.