Systèmes d'information différenciés et contrôle des services opérationnels : une analyse empirique des mécanismes organisationnels de contrôle et du rôle des contrôleurs de gestion

par Marc Bollecker

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pierre Bardelli et de Géraldine Schmidt.

Soutenue en 2001

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Cette recherche a pour finalité de décrire l'impact de l'utilisation conjointe d'indicateurs physiques et d'indicateurs financiers par les services opérationnels - c'est-à-dire de systèmes d'information différenciés - sur les modalités de contrôle de ces derniers. Les critiques adressées par les chercheurs aux données financières depuis le début des années 1980, et les limites des données physiques qu'ils ont énoncées plus récemment, constituent le point de départ de cette recherche. Elles conduisent à s'interroger sur l'efficacité de la mission unificatrice des systèmes de contrôle de gestion, et plus particulièrement celle de contrôle des services opérationnels. Pour aborder cette problématique, deux axes de recherche sont privilégiés : l'analyse des mécanismes de contrôle organisationnel ; le rôle des contrôleurs de gestion. Après avoir analysé et présenté la littérature en contrôle de gestion portant sur cette problématique, différents positionnements théoriques conduisent à suggérer un modèle de propositions. Pour tester ce modèle, une enquête quantitative par voie de questionnaire a été menée sur un échantillon de 81 entreprises du Grand Est français, ainsi qu'une étude qualitative par entretiens téléphoniques sur 36 entreprises de cet échantillon. Les résultats révèlent, en particulier, que la taille des entreprises joue un rôle majeur dans les modalités de contrôle des services opérationnels à systèmes d'information différenciés. L'étude montre que, comparativement aux petites structures, les grandes entreprises publient plus souvent des indicateurs non financiers de résultat pour faciliter l'identification des problèmes de coordination entre les centres opérationnels. La complexité de ces dysfoctionnements et la lenteur de publication des indicateurs peuvent alors nécessiter l'intervention des supérieurs hiérarchiques et justifier les activités d' intermédiaire des contrôleurs de gestion.

  • Titre traduit

    Differenciated information systems and operational department control : an empirical analysis of organisational control mechanisms and the role played by management controllers


  • Résumé

    The purpose of this research is to describe the impact of the combined use of physical and financial indicators by operational departments - that is, of differenciated information systems - on the latters' control procedures. The criticism aimed at financial data by researchers since the beginning of the 80s, and the limitations they denounced in physical data more recently, constitute the starting point of this reserach. They lead us to question the efficiency of the unificating mission of management control systems, and more specifically that of operational departments working from a distance. In order to tackle this issue, two lines of research have been selected : analysing organisational control mechanisms ; the role of management controllers. After having analysed and reviewed the literature on management control dealing with this issue, several theoretical standpoints have led us to put forward a model of propositions. To test this model, a quantitative survey was carried out by means of a questionnaire, on a sample of 81 firms in the Greater Eastern part of France, together with a qualitative survey carried out over the telephone with 36 companies from the same sample. The results show, above all, that the size of the company plays a major role in the control procedures of operational departments that have differenciated information systems. The study shows that comparatively to smaller forms, larger companies release non-financial indicators of results more frequently, in order to make it easier to identify problems of coordination between operational centres. The complexity of these malfunctions and the delayed release of the indicators may sometimes make it necessary for superiors to intervern, and to justify the intermediary activities of management controllers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (499 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 400-409

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire de Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH1/2001BOL2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.