Le dandysme et la mort à travers l'œuvre de Julien Gracq

par Jacques Mancuso

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Gilbert Ernst.

Soutenue en 2001

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Le dandysme est abordé comme figure type d'une résistance culturelle, décadente, à l'égalitarisme moderne. Les points d'esthétique illustrés par le dandysme sont donc mis en confrontation avec les grands mouvements d'histoire de la pensée historiographique et sociale du XIXème siècle. Ils traduisent de fait graduellement un enregistrement du criticisme kantien dans les manifestations artistiques de la seconde moitié du XIXème siècle et l'émergence du sentiment de l'absurde à l'orée du XXème siècle. C'est donc par le biais d'un jeu interdisciplinaire que quelques grandes figures transitionnelles, comme celle de Jacques Vaché, sont abordées pour montrer comment elles introduisent insidieusement le ferment d'une psyché littéraire nouvelle dans le siècle. Par ailleurs, cette psyché nouvelle se manifeste selon des affects psychiques très nettement identifiables dans la radicalisation du rapport au corps qu'ils opèrent. Ce sont des récurrences obsessionnelles du dandysme et elles s'organisent nettement autour du thème dominant de la mort. La mort s'offre donc comme un vecteur d'analyse psychocritique privilégié pour étudier les modalités de la relation du corps hypertrophiées par l'esthétique du dandysme et les mettre en relation avec la création littéraire. Le corpus gracquien se signale d'emblée par le lien très fort noué entre un dandysme littéraire outré, dans la position de l'écrivain et celle de ses personnages, et un jeu de la fascination morbide. La thèse a dû surmonter la difficulté d'une opposition ou d'une solution théorique des approches philosophiques de la mort, d'une phénoménologie du rapport de l'œil avec le corps, délimiter et définir les mécanismes de la régression littéraire, évaluer ses enjeux dans la création, distinguer les moi, les morts, définir le jeu cathartique mis en branle par le regard porté sur l'image du cadavre et par le regard porté sur le personnage dandy de Gracq. . .

  • Titre traduit

    Dandysm and death through Julien Gracq's works


  • Résumé

    Dandyism is approached as a figure of a cultural and decadent resistance to modern egalitarism. The aesthetic points illustrated by dandyism are confronted with the grand movement of social and historiographical thought of the 19th century. They translate in fact a recording of kantian criticism in the artistic manifestation of the second half of the century and the sentimental emergence of the absurd in advance on the beginning of the twentieth century. It is such by the skew of the interdisciplinary game that some large transitional figures (as Jacques Vaché) are approached, to show how they introduce the action of a new literary psyche into the century. Moreover, this new psyche manifests itself according to clearly identifiable psychic effects, because of the radicalisation that they operate of the relationaship with the body. These are the obsessional recurrences of dandyism and they organise themselves clearly around death, the dominant theme. Death offers itself as a privileged vector for psychocritical analysis, to study the modalities of the body representation, hypertrophied by the aesthetic of dandyism, and put them in relation with literary creation. The gracquian corpus signals itself right away by the line tied between an exaggerated literary dandyism - that we can observe through the posture of the author and his characters - and a game of morbid fascination. The thesis must surmont the difficulty of an opposition or a theoretical solution to philosophical approaches of death, of a phenomenology of the eye relationship with the body, demarcate and define the mechanism of literary regression, evaluate her stakes into creation, distinguish words, distinguish deaths, define the cathartic game put in action by the look on the face of the cadaver and by the look on the Gracq's dandy character. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (571 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 510-532. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 001/9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.