Immunologie de la polypose nasosinusienne

par Clotilde Watelet

Thèse de doctorat en Pharmacie. Biologie structurale moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Gilbert Faure et de Marie-Christine Béné.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La polypose nasosinusienne est une entité clinique bien définie et communément rencontrée dans les pays industrialisés dont l'étiologie demeure obscure. Plusieurs hypothèses ont été avancées, allant de la théorie mécanique à l'implication du système immunitaire local. Il est admis à ce jour que le polype est le siège d'une réaction inflammatoire pérennisée par des facteurs cellulaires et solubles. Parmi ces facteurs, les éosinophiles sont présents de façon constante et prolongée au sein du tissu polypeux. Le micro-environnement local auquel participent les cytokines favoriserait leur accumulation et leur rétention. Le moindre drainage de ce tissu favorise également la formation de la structure polypeuse. Le traitement corticoi͏̈de est efficace sur cette pathologie mais les patients semblent améliorés sans que disparaissent pour autant ces éosinophiles de leurs sécrétions ni de leurs tissus. Nous nous sommes proposés dans ce travail d'analyser le compartiment leucocytaire des sécrétions nasales et son contenu en médiateurs solubles de l'immunité innée dans le cadre de la polypose nasosinusienne et d'autres pathologies rhinologiques. Par ailleurs, nous avons exploré l'histologie des polypes, d'une part par une analyse rétrospective tenant également compte du traitement corticoi͏̈de,̉ d'autre part par une recherche de marqueurs d'activation de la muqueuse nasale sur des échantillons de tissu polypeux, Enfin, une vaste étude clinique a été réalisée afin d'observer la corrélation entre l'effet clinique des corticoi͏̈des locaux et généraux et la cellularité des sécrétions nasales, en particulier la place occupée par le polynucléaire éosinophile au sein de ce compartiment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 300-[46] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr p. 255-297. Index p. 298-300

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé - Pharmacie-Odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T/D/PH/N/2001/16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.