Modélisation thermodynamique du système (Al, Cu, Fe, In, Pb, Sn, Zn)

par Nicolas David

Thèse de doctorat en Sciences et génie des matériaux

Sous la direction de Michel Vilasi.

Soutenue en 2001

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    La modélisation thermodynamique du système (Al, Cu, Fe, In, Pb, Sn, Zn) permet la prévision du partage des éléments minoritaires entre les deux liquides issus de la démixtion du liquide (Pb, Zn) ainsi que dans les mattes intermétalliques cuivreuses ou ferro-alumineuses pouvant précipiter. La modélisation est basée uniquement sur une caractérisation des sous-systèmes binaires et ternaires engendrés par le système heptnaire. Les outils nécessaires à la modélisation tels que le logiciel Thermo-Calc, les formalismes mathématiques utilisés ainsi que les techniques expérimentales de potentiométrie et calorimétrie sont présentés. Un modèle original a éte�� développé pour obtenir des estimations de grandeurs thermodynamiques des liquides ternaires à partir des informations binaires. Le résultat de la confrontation avec l'expérience des différents modèles proposés dans la littérature montre un avantage de cette nouvelle méthode dans le cas des systèmes dissymétriques. Dans l'étude des systèmes binaires, une réoptimisation a été réalisée pour les systèmes (Cu, Zn) et (Fe, Zn) permettant d'améliorer leurs descriptions des alliages riches en zinc. Concernant les systèmes ternaires, l'effort a été porté sur la description des phases liquides. La précipitation des intermétalliques ferro-alumineux a été rendue possible par une modélisation de la coupe isotherme à 450 ʿC du système (Al, Fe, Zn). Le premier essai de validation de la banque sur le système quinaire (Cu, In, Pb, Sn, Zn) a induit une modification du terme entropique des coefficients ternaires du liquide (Pb, Sn, Zn). L'essai de validation réalisé sur le système heptnaire a montré une bonne restitution des observations expérimentales concernant le partage des différents éléments entre les mattes et les deux liquides. Pour des raisons de confidentialité, cette dernière partie est distincte du corpus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (X-331 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N2001 120
  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N2001 120B1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.