Interactions elastomères / charges. Mécanismes de déplacement des molécules adsorbées et coadsorbées.

par Kathy Vuillaume

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Alain Vidal.

Soutenue en 2001

à Mulhouse .


  • Résumé

    L'incorporation d'une charge, telle que le noir de carbone, dans une matrice polymère a pour conséquence de rendre une partie de cette dernière inextractible dans des conditions expérimentales données. Cet élastomère résiduel, qualifié de polymère lié (Pl), est considéré comme une des clés du renforcement. En dépit de nombreux travaux antérieurs la formation du polymère lié et les mécanismes mis en jeu à ce niveau sont encore mal connus. Pour répondre à ces questions, nous avons synthétisé des polybutadiènes parfaitement définis en terme de masse moléculaire et de microstructure. Nous avons préparé des échantillons polybutadiène/charge par voie massique, habituellement utilisée, mais aussi en solution. La quantité de polymère lié est déterminée par microgravimétrie. En solution, nous avons pu déterminer que Pl était indépendant de la concentration en noir de carbone et du rapport polymère/charge. En milieu dilué, Pl est indépendant de Mn et de la concentration en polymère, le polymère se couche à la surface de la charge. En milieu semi-dilué, Pl dépend de la concentration en polymère et de Mn et évolue comme Nffi"2, le polymère adsorbé forme alors des boucles à la surface de la charge. En massique, en dessous de 20000 g/mol, Pl est indépendant de Mn et du taux de charge - au delà de 20000 g/mol, Pl dépend de ces 2 paramètres. La transition réseau/dispersion évolue comme'Mn'/2/(rapport polymère/charge). Enfin pour mieux comprendre les mécanismes régissant le polymère lié nous avons étudié le déplacement d'une macromolécule préadsorbée et le phénomène de compétition lors de l'adsorption de mélanges bimodaux. La GPC nous a paru tout à fait adaptée pour cette étude. Nous avons déterminé, que le facteur important pour le déplacement en solution était la conformation de la chaîne préadsorbée et que l'échange de cha7ine à la surface de la charge, pour les 2 modes de formulation, n'est possible que pour un rapport en masse moléculaire d'au moins 40


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 128 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de Documentation. Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th 01 VUI
  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de Documentation. Section Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th 01 VUI
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.