Essai de modélisation bio-économique de la relation agriculture-environnement : le cas de l'érosion en Tunisie

par Kamel Louhichi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Marie Boisson.

Soutenue en 2001

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    Complexe, discontinue et non convexe, telle est la spécificité fondamentale de la relation agriculture environnement. Qu'il s'agisse de la pollution des nappes, de l'érosion du sol ou de la salinité, ce sont les effets externes associés au processus de production agricole qui revêtent une apparence complexe et non linéaire. Les apprécier au travers d'une simple réduction aux règles habituelles de l'internalisation, renvoie, non seulement, aux ambigui͏̈tés classique d'une économie de bien-être au sens de Pareto mais aussi à des problèmes de conception et de choix de l'instrument d'analyse. Adopter une approche pluridisciplinaire associant l'économie et l'agronomie, basée sur le couplage d'une modèle bio-physique et d'un modèle économique de programmation mathématique de type multipériode récursif, se révèle très utile dans un domaine où les phénomènes bio-physiques et les facteurs non marchands sont très présents. Appliquée en Tunisie et à une échelle régionale, la région de Zagouhan, cette approche bio-économique a permis d'estimer physiquement les fonctions d'externalités de l'érosion générées par le mode de production actuel et d'évaluer les effets attendus à long terme, d'une part de l'introduction de la politique de conservation des eaux et des sols (CES) et, d'autre part, de l'application de l'instrument contractuel à travers la proposition d'un cahier de charges conditionnant les subventions au respect d'un code de bonnes pratiques.

  • Titre traduit

    A bio-economic model for analysing the relation between agriculture and environnement : the case of erosion in Tunisia


  • Résumé

    Discontinuities and non-convexities are among the fundamental specificities of the relationship between agriculture and environment. Whereas it concerns groundwater pollution, the erosion of soils or salinity, the externalities associated to the process of agricultural production are complex and mostly non-linear. To evaluate them through the simple way of the usual rules of internalisation is not completely satisfactory. Thus we have adopted a multidisciplinary approach, associating economics and agronomy via a model coupling a bio-physical simulator and an economic programme, optimising the producers behavioury. This model introduces some sophistications, namely a dynamic recursif approach. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 252-42-[14] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 244-252

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2001 LOU
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD MON.2001-31
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.