Gestion des matières premières et comportements techniques dans le middle stone age africain : les assemblages lithiques de la grotte du Porc-Épic (Dire Dawa, Éthiopie)

par David Pleurdeau

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Henry de Lumley.

Le président du jury était Henry de Lumley.

Le jury était composé de Sally McBrearty, Marie-Hélène Moncel, François Sémah.

Les rapporteurs étaient Yonas Beyene, Pierre Jean Texier.


  • Résumé

    Avec l'émergence d'Homo sapiens en Afrique, se dessine une nouvelle ère culturelle post-acheuléenne : le Middle stone age. Cette période, aux limites géographiques et chronologiques encore assez floues, est caractérisée, sinon par une série d'innovations comportementales, du moins par une modification importante des rapports entre l'homme et son environnement, entre l'homme et la matière. A travers les restes archéologiques, cette mutation paraît reposer en partie sur la diversification et la régionalisation des techniques de production des outils lithiques et des approches socio-économiques de l'homme sur son milieu. Les séries lithiques mises au jour dans des gisements témoins d'occupations de cette période montrent en particulier que, graduellement et dès 250 ka, les types de supports deviennent plus nombreux et le résultat de méthodes et d'exploitations de plus en plus organisées, dont les débitages Levallois, discoi͏̈des et laminaires sont les plus représentatifs. Dans ce contexte, l'étude des assemblages lithiques présents au sein du remplissage de la grotte du Porc-Épic, près de Dire Dawa en Éthiopie, contribue à la connaissance des modes opératoires présents au Middle stone age. La production combinée d'éclat, lames, lamelles et pointes par différents processus opératoires, l'éc onomie plus ou moins différentielle des différentes matières premières (en particulier pour l'obsidienne) et les divers types d'outils fabriqués (comme les pointes ou les microlithes) mettent en évidence la variabilité technique importante des hommes de Porc-Épic. Les chaînes et schémas opératoires montrent que, au-delà de certaines différences dans l'acquisition des matières premières (roches sédimentaires locales et roches volcaniques allochtones), il existe une unité chronologique dans les modes de production et leur variabilité. Et cette absence apparente de changements majeurs tout au long du remplissage témoigne ainsi de toute la difficulté d'interpréter et de caractériser culturellement les assemblages de cette période.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (330 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 299-316

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2001 -- 24

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 MNHN 0024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.