Comportements de subsistance au Gravettien en Europe centrale : (Autriche, République tchèque, Pologne, Hongrie)

par Stéphane Péan

Thèse de doctorat en Archéozoologie

Sous la direction de Marylène Patou-Mathis.

Le président du jury était Henry de Lumley.

Le jury était composé de Pascal Tassy, Janusz Krzysztof Kozłowski, Marcel Otte, Hervé Bocherens, Marylène Patou-Mathis.

Les rapporteurs étaient Yves Coppens, Martin Oliva.


  • Résumé

    Le complexe gravettien se développe en Europe centrale entre la fin de l'Interpléniglaciaire würmien (vers 30 000 BP) et la fin du Pléniglaciaire supérieur (vers 13 000 BP). La rigueur croissante du climat, qui culmine au maximum glaciaire (vers 19 000 BP), s'accompagne d'une réduction des territoires, du développement d'un permafrost et d'une épaisse sédimentation lœssique. Nos analyses ont porté sur des assemblages osseux de grands mammifères, associés à différents faciès du complexe gravettien, et provenant de diverses régions de la partie est de l'Europe centrale. D'après l'analyse des associations de grands mammifères de ces sites, complétée de l'étude isotopique ( 1 3C, 1 5N) du collagène osseux de deux assemblages, les environnements apparaissent ouverts et arides, mais présentent aussi des forêts-galeries le long des vallées, selon le modèle de la steppe à mammouth. D'après l'analyse archéozoologique, les modes d'activité cynégétique se révèlent variés, utilisant les ressources en gibier local. La chasse au renne et au lièvre, complétée d'une acquisition diversifiée d'herbivores, assure la base de l'alimentation carnée. Une chasse aux petits carnivores permet l'acquisition des fourrures nécessaires dans le contexte climatique rigoureux. Les matières dures animales sont exploitées localement, avec, en outre, une circulation de l'ivoire. D'après les saisons d'occupation et l'origine des matières premières lithiques, les groupes gravettiens opèrent de grands déplacements saisonniers, en liaison avec les migrations de rennes (et peut-être de mammouths). Dans la période précédant le maximum glaciaire, la Moravie semble accueillir des centres d'agrégation saisonnière des groupes gravettiens d'Europe centrale. Par une stratégie cynégétique particulière, utilisant la formation de pièges naturels lors de la débâcle de la fin du printemps, ces regroupements des gravettiens pourraient alors permettre la pratique exceptionnelle d'une chasse collective au mammouth


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (341 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [321]-334

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2001 -- 08

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 MNHN 0008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.