Effets du stress expérimental sur les réponses comportementale, gastrique, immunitaire et endocrinienne : implications et interactions des récepteurs opioïdes et benzodiazépiniques dans les perturbations de l'immunité cellulaire chez la souris stressée

par Dalila Bousta

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Chafique Younos et de Rachid Soulimani.

Soutenue en 2001

à Metz .


  • Résumé

    Dans une étude préliminaire nous avons montré l’importance de l’intervalle séparant l’immunisation de l’application du stress dans les perturbations des fonctions du système immunitaire, comportementale et gastrique chez la souris. Nos résultats ont montré que l’immunité humorale augmente après l’application du stress, alors que l’immunité cellulaire diminue considérablement chez les animaux stressés. Sur le plan comportemental, le stress a tendance à diminuer l’activité locomotrice et exploratoire des animaux dans les deux tests utilisés (test de la chambre claire/obscure et le test de l’escalier). Nos résultats ont montré aussi que le stress augmente de façon importante les lésions de la muqueuse gastrique chez la souris. Dans le but d’approfondir ce travail, nous avons entrepris une étude expérimentale comparative utilisant deux modèles de stress (stress social et physique). Cette étude fournit quelques exemples des perturbations engendrées par ces deux modèles de stress appliqué à court terme et à long terme sur le comportement général, l’immunité cellulaire et sur les réponses gastriques et endocriniennes. Nos résultats ont montré que les deux types de stress ont tendance à diminuer le nombre des lymphocytes auxiliaires TCD4 et à augmenter celui des cellules NK circulants. Par ailleurs, ces perturbations ne concernent pas les cellules T CD8 chez les animaux exposés aux deux types de stress. Concernant la réponse gastrique, nos résultats ont montré que l’inflammation de la muqueuse gastrique est beaucoup plus importante chez les animaux exposés au stress physique comparé aux animaux isolés. Concernant le comportement, nous avons noté que l’activité exploratoire, diminue après l’application des deux modèles de stress étudiés. Le dosage des catécholamines plasmatiques a été réalisé par HPLC alors que celui de la corticostérone plasmatique a été plutôt évalué par la technique RIA. Nous avons constaté ainsi que le stress physique augmente considérablement le taux de la corticostérone et celui des catécholamines (adrénaline et noradrénaline) par rapport aux animaux exposés au stress social. Dans un deuxième temps, nous nous sommes intéressés plus particulièrement à l’étude du rôle et de l’implication des systèmes opioïdergiques et benzodiazépiniques dans les différentes perturbations immunitaires engendrées par les stress. Ces résultats mettent l’accent sur l’implication des récepteurs opioïdes et benzodiazépiniques dans les effets immunosuppresseurs engendrés par le stress expérimental chez la souris. Dans cette deuxième partie du travail et dans un premier temps, nous avons étudié les propriétés pharmacologiques de différents produits d’origine animale et végétale tels que : Atropa Belladonna L. , Gelsemium sempervirens L. , Poumon histamine vis-à-vis des réponses comportementales, immunitaires at gastriques induites par le stress expérimental. Les résultats ont montré que A. Belladonna aurait plutôt un profil pharmacologique de type anxiolytique à 9 CH, G. Sempervirens posséderait plutôt des propriétés immunoprotectrices et gastroprotectrices, particulièrement aux doses 5 CH et 15 CH. Ces effets sont associés probablement à leur profil neurotropique, anxiolytique-like. Cependant P. Histamine a montré un effet pharmacologique plutôt actif sur le système immunitaire à toutes les doses. Ces effets de P. Histamine sont probablement associés à sa principale activité pharmacologique sur le système immunitaire, avec un effet secondaire de type neurotropique. Dans un deuxième temps, nous avons étudié les propriétés pharmacologiques de G. Sempervirens, du P. Histamine et de l’Histaminium vis-à-vis des altérations de l’immunité cellulaire (TCD4, TCD8 et NK), induites par les stress expérimental. Nos résultats ont montré que la dose 9 CH des trois produits, s’oppose aux effets immunosuppresseurs du stress uniquement vis-à-vis de la régulation de la réponse des cellules NK

  • Titre traduit

    Neuroimmun effects of experimental stress : implications and interactions of the opioid and benzodiazepinic receptors in the disturbances of cellular immunity in mouse


  • Résumé

    The main objective of our study was to investigate the importance interval separating the immunization of the application of stress in disturbances on immune, behavioral and gastric functions of mice. Our results showed that the hormonal immunity was increased after the application of stress, however, the cellular immunity was considerably decreased in the stressed animals. The stress showed tendency to decrease the locomotor and explorator activity of animals in two used tests : lignht. Dark box test and the straicase test. The results also indicated that the stress significantly increased the gastric mucous lesions. In order to extend our research we have conducted a comparative and experimental study using two models of stress, social and physical stress. These experiments provide some examples of disturbances generated by these two models of stress. The two models were applied at short and long term on general behavior, cellular immunity and hormonal responses. Our results showed that the two types of stress have tendancy to decrease the number of TCD4 and to increase the circulating cells NK. On the othre hand, these disturbances didn't affect the number of T CD8 cells. Concerning the gastric response, our results showed that the inflammation of the gastric mucous is more important in animals exposed to the physical stress in comparison with the isolated animals. Concerning the behaviour, we noted that the explorer activity decreased after the application of the two stress models. The dosage of plasma catecholamines was determined using HPLC and the plasmatic corticosterone level was detected by RIA technique. We noted that the apllied physical stress considerably increased the rate of the corticosterone and also of one of the catecholamines (adrenaline and noradrenaline) compared with those animals exposed to the social stress. In our study we were also interested in investigating the role and the implication of opioïdergic and benzodiazepiniques systems on the different immunities disturbances generated by stress. Our results put more emphasis on the implication of opioids and benzodiazepines receptors on the immunosuppressor effect of the experimental stress in mice. In the second part of the work, we studied the pharmacological properties of the different plants and animal compounds such as Atropa Belladonna L. , Gelsemium sempervirens L. , Poumon histamine and Histaminium to induce behavioral, immune and gastric reponses. The results showed that A. Belladona L. Has a pharmacological profile of anxiolytic type to 9 CH, whereas G. Sempervirens L. Possesses immunoprotective and gastroprotective properties, particulary to doses 5 CH and 15 CH. These effects are probably associated with neurotropic, anxiolytic-like effects. P. Histamine resulted in a pharmacological active effect on immune system in all tested doses. These effects of P. Histamine are probably associated with its pharmacological properties on immune system with a secondary effect on neurotropic type. In the second step, we studied the pharmacological properties of G. Sempervirens L. , P. Histamine and Histaminium on stress induced alterations in TCD4, TCD8 and NK cells. The results showed that only 9 CH of all three products, reversed stress-induced response of NK cells

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.