Étude du comportement thermique et valorisation des déchets du bois

par Nicolas Marin

Thèse de doctorat en Chimie. Chimie - Physique

Sous la direction de Jean-Victor Weber.

Soutenue en 2001

à Metz .

  • Titre traduit

    Study of thermal behaviour and upgrading of wood waste


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le cadre du programme européen Inco-Copernicus « Bioval Network », notre travail a consisté à évaluer quelques méthodes de valorisation du bois (et de ses déchets). Dans un premier temps, nous avons caractérisé les comportements thermiques des échantillons définis dans le réseau (sciures de hêtre, de pin, lignine). En utilisant deux configurations thermogravimétriques différentes, les résultats obtenus sont comparables tant d'un point de vue des températures caractéristiques que des évolutions en masse. Concernant les paramètres cinétiques, les valeurs obtenues sont en accord avec celles de la littérature. Nous avons aussi étudié les comportements thermiques de mélanges bois-polymères. Dans nos conditions, la biomasse se dégrade indépendamment et les interactions entre polymères et biomasse sont limitées. Dans la deuxième partie de ce travail, les résultats de la pyrolyse de bois en autoclave rotatif ont été étudiés. Considérant qu'actuellement, de nombreux composites bois-plastique sont préparés, ou que la valorisation des déchets nécessite le traitement des produits issus de la biomasse et des matériaux plastiques, nous avons aussi analysé les résultats de la copyrolyse bois-plastique en autoclave. En particulier, nous avons insisté sur l'analyse de la fraction des liquides légers (Eb < 180°C, à pression atmosphérique) produite lors de nos expériences. Comme nous l'avons démontré dans ce travail, les mélanges de différents types de biomasse et de polymères polyoléfiniques peuvent être convertis en produits liquides par pyrolyse sous atmosphère inerte en autoclave. L'origine de la biomasse tout comme le type de plastique joue un rôle important sur la distribution finale de produits. Les résultats obtenus démontrent le potentiel du procédé de co-pyrolyse de déchets d'origine lignocellulosique et plastique pour la production de liquides valorisables tant pour la production d'énergie que pour la préparation de bases pétrochimiques

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.