Gérer l'innovation sociale à l'usage des technologies de l'information : une contribution structurationniste

par François-Xavier de Vaujany

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ahmed Silem.

Soutenue en 2001

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Durant les quinze dernières années, la théorie de la structuration et ses dérivés sont devenus une perspective majeure de la recherche en système d'information. La thèse présentée s'appuie sur trois archétypes technologiques (neutre, régénérant et perturbateur) ainsi que deux trajectoires appropriatives (du point d'équilibre et improvisionnel) afin de faire une synthèse des travaux structurationnistes. Trois systèmes de contrôle des usages sont également mis en avant (émergence, canalisation, bornage). Le cadre théorique resortant de cette première phase de recherche a ensuite été appliquée à quatre cas de mise en oeuvre d'intranet. D'une façon générale, la perspective structurationniste permet bien d'assimiler nombre de traits d'appropriation des technologies étudiées. La pertinence du cadre théorique est donc démontrée. L'étude révèle aussi un certain nombre de limites au prémodèle. Les intranets sont seulement une opportunité de structuration à une échelle locale. En outre, une troisième trajectoire appropriative est suggérée (catalytique) et le modèle est accomodé. Enfin, les sytèmes de contrôle du prémodèle sont accumulés. La séquence émergence-canalisation-bornage est remplacée par la séquence facilitation-canalisation-sélection qui semble plus conforme aux pratiques des gestionnaires du système d'information.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (412,287 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 170-185

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.