La fraude au stationnement : enjeux et analyse économique des comportements

par Romain Petiot

Thèse de doctorat en Sciences économiques. Économie des transports

Sous la direction de Alain Bonnafous.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Dans une perspective de régulation de la demande de déplacements urbains, la thèse aborde les enjeux de l'analyse économique de la fraude au stationnement payant sur voirie. Une première partie montre en quoi la fraude au stationnement joue un rôle déterminant dans la réalisation des déplacements. Des arguments mettent en lumière les justifications qui obligent le décideur public chargé d'élaborer une politique de déplacements à considérer la fraude au stationnement. Une discussion sur l'usage des outils économiques de répression montre qu'il existe un manque réel de connaissances concernant le comportement de fraude. Ainsi, aucune conclusion ne peut être tirée de l'effet de la politique répressive du stationnement sur la régulation de la demande de déplacements. Notamment, la thèse montre que le consensus consistant à prescrire l'augmentation de l'amende comme seule politique répressive efficace est discutable. Une deuxième partie montre alors en quoi la réponse de la puissance publique à l'existence de la fraude doit s'appuyer sur une analyse économique du comportement. Fondée sur un modèle de comportement de stationnement, utilisant les principes théoriques de l'analyse économique du crime, une représentation du comportement de fraude permet d'avancer, au regard des résultats de simulations théoriques, des orientations pour l'aide à la décision d'une politique répressive en lien avec la régulation de la demande de déplacements. Tout d'abord, la répression doit être relative au type de demande de déplacement motivant le stationnement. En outre, les résultats montrent que le niveau de répression, en particulier, le niveau de l'amende, doit être fonction du niveau de congestion du stationnement. Notamment, les simulations présentent des situations de congestion pour lesquelles, dans le cadre d'une politique de modération de l'usage de la voiture particulière en ville, la baisse du niveau de l'amende semble être la politique qui vise le meilleur rendement social


  • Résumé

    In accordance with the urban transportation demand management, the thesis deals with the interests of the economic analysis of the on-street parking meter violation. The first issue shows to what extent the parking meter violation plays a decisive part in the realization of travels. The arguments presented point out the justifications which oblige the public decision-maker charged to work out a policy of urban travels to take the parking meter violation into account. A discussion on the use of the economic tools for repression shows that there is an obvious lack of knowledge concerning the parking violation behavior. Thus, no conclusion can be drawn of the effect of the repressive policy of the fraudulent parking on the urban travel demand management. In particular, from a theoretical point of view, the thesis shows that the consensus which consists in prescribing increase in the fine as the optimal repressive policy is questionable. Then, the second issue shows to what extent the response of the public decision-maker to the existence of the parking violation must be based on an economic analysis of behavior. Based on a model of parking behavior and using the theoretical foundations of the economics of crime, a theoretical representation of the parking violation behavior makes it possible to put forward, taking into account theoretical results of simulations, tools for the public decision-maker concerning repressive policy of the fraudulent parking connected with the urban travel demand management. First, repression must be related to the type of travel demand which justifies the parking demand. Moreover the theoretical results show that the level of repression, in particular the level of the fine, must be applied in respect with the parking congestion level. Particularly, simulations present situations of parking congestion for which, within the framework of a policy of car traffic calming, the decrease in the level of the fine seems to be the efficient policy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 434 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 313-338

Où se trouve cette thèse ?