L'Amazonie métisse : narrations et définitions des figures de soi et d'autrui au sein de villages ruraux du Nord du Brésil - Etat du Para

par Thierry Valentin

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de Ismael Pordeus et de François Laplantine.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette étude ethnographique aborde la question des définitions de soi et d'autrui au sein de villages ruraux en Amazonie brésilienne (Etat du Pará). La population du terrain choisi est communément définie comme "Cabocla", catégorie complexe censée désigner la paysannerie métisse s'étant formée dans un creuset colonial puis néo-colonial. Une introduction critique, s'appuyant sur de précédents travaux historiques et anthropologiques, détaillera toute la polysémie d'un terme finissant par apparaître comme instrument d'une désignation exogène ambiguë plus que comme auto définition positive. Il s'agira alors de comprendre la tension entre une identité imposée, absente des discours explicites sur soi, et la nécessaire expression interne d'une culture spécifique, malgré tout perceptible au sein des villages étudiés. Partant de l'intense activité narrative localement rencontrée, nous essayerons de dégager plusieurs personnifications de l'altérité telles que racontées et interprétées dans des récits qui, événementiels et directement liés à la vie concrète des locuteurs, apparaîtront comme possibles énonciations de soi dans un détour par l'autre. Huit figures seront alors restituées et interrogées : celles des êtres enchantés, des soigneurs, des bêtes monstres, des sorciers, des revenants, des criminels, des étrangers et des saints. Toutes apparaîtront comme relevant d'une identification essentielle problématique, semblant répéter métaphoriquement et pratiquement celle des prétendus "Caboclos". Les récits permettront ainsi de reconnaître la constitution discrète de figures d'autres soi-même, d'alter ego. En conclusion, sera interrogée la dynamique particulière rendant possible, et cohérente, une telle réunion paradoxale de contraires: genre fictionnel, le merveilleux sera introduit comme débordant pourtant de la seule activité narrative et permettant à l'anthropologie de signifier l'expérience concrète d'une culture métisse à la fois dans et hors de la société brésilienne.


  • Résumé

    This work treats about Brazilian Amazonian mixed people, not as mixed-blood by culturally mixed from several historical roots. As an hybrid culture, "Caboclo" people, as they are named in the Amazonian flood plain, create their own representation about themselves and the others, in through narrative images. The "Coboclo" narratives, as a symbolical work of the culture, is a daily and day full activity, and seems to be a real conceptual, but also practical, way to be able to self explain and maintain a problematic "way of life", a "Coboclo"-ness. The field work has been done in several villages of the Pará State, Northern Brazil.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (589 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 564-589

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut des hautes études de l'Amérique latine. Bibliothèque Pierre-Monbeig.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.