Contacts de langues en Guyane française : une description du parler bilingue kali'na-français

par Sophie Alby

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-Charles Pochard.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette thèse présente les résultats d'une recherche menée en Guyane française auprès d'un groupe d'enfants d'une classe de CM2 de l'école d'Awala-Yalimapo. Ces enfants appartiennent à l'une des six communautés amérindiennes du département et ont pour langue première le kali'na, langue de la famille caribe. La recherche a consisté en une description et une analyse des productions des enfants dans deux situations de communication, toutes deux situées dans l'école : la salle de classe et la cour de récréation. L'objectif étant de mettre en évidence les processus linguistiques intervenant dans la communication entre bilingues étant entendu une situation sociolinguistique donnée. Cette étude s'inscrit pleinement dans les débats suscités dans la recherche actuelle par la question du contact des langues et du bilinguisme et, par extension, dans les tentatives visant à établir une taxinomie des processus en œuvre dans une situation de contact des langues. L'approche préconisée est l'approche dite " bilinguiste "selon laquelle le contact des langues a lieu en première instance chez l'individu bilingue ou, plus précisément, dans les interactions comportant au moins un bilingue. L'hypothèse de départ est donc que le changement linguistique se construit dans les micro-événements langagiers et que les interactions sont les expressions premières des situations de contact. Une telle approche permet de mettre en évidence les observables manifestant la présence de plusieurs langues dans les productions interlinguales tels que les emprunts ou les alternances et mélanges codiques. Ces processus sont décrits et analysés tout au long de cette étude, ils sont mis en relation avec diverses théories relevant du domaine du contact des langues et du bilinguisme. Ce mémoire présente en conclusion une approche synthétique, à la fois macro- et micro-sociolinguistique permettant de classer le parler bilingue kali'na-français dans une typologie du discours bilingue selon que ce discours se situe dans la salle de classe, où les élèves se comportent plus comme des apprenants, ou qu'il se situe dans la cours de récréation, où ils se comportent comme des bilingues.


  • Résumé

    This thesis presents the results of a study that was carried out in French Guiana and concerns a group of children (last grade in primary school) attending Awala-Yalimapo' school. These children are members of one of the six indigenous peoples of this overseas region. Their first language is Kali'na, an Amazonian Indian Language pertaining to the Carib Linguistic Family. The research consists of a description and an analysis of the children's linguistic productions in two settings, both of them in school : the classroom and the school-yard. It aims to reveal the linguistic phenomena occurring during a conversation between bilingual people, while taking into account a specific sociolinguistic situation. This study is deeply linked to the current research debates concerning contact linguistics and bilingualism and is therefore related to the attempts to establish a taxinomy of linguistic phenomena appearing in languages in contact situation. The choice was made to use a conceptual approach, called the " bilinguist approach ", within which the contact of languages is thought to emerge at first in the bilingual individual or, more precisely, in conversations with at least one bilingual person. The hypothesis is that linguistic change is constructed in spoken micro-events and that discourse is the first sign of languages in contact situations. This approach helps to identify the evidence showing the presence of different languages in interlingual productions, such as borrowing, codeswitching or codemixing. These phenomena are described and analyzed during this study and are brought into relation with different contact linguistic or bilingualism theories. This manuscript presents a synthetic approach, including macro- and micro-sociolinguistics, that allows the Kali'na-French bilingual talk to be classified as a bilingual discourse typology dependent on the setting of the conversation : when it takes place in the class-room, children act as learners, and when it takes place in the school-yard they act as bilinguals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (578 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 535-554

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Centre Doc Recherche (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 2001 ALB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.