Ecritures de l'autre état chez Marguerite Duras et Robert Musil

par Alexandra Saemmer

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Bruno Gelas et de Hartmut Laufhütte.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 en cotutelle avec Passau (Allemagne) .


  • Résumé

    La lecture de l'Homme sans qualités de Robert Musil a laissé une plaie douloureuse dans sa vie et dans son oeuvre, dit Marguerite Duras - plaie qui se déplace dans ses textes à partir de l'été 80. La pièce de théâtre Agatha de Marguerite Duras est une parfaite parabole sur le bonheur enfantin de l'amour gémellaire - et sur la chute dans un âge adulte du langage. Dans la " chambre hallucinatoire " de l'inceste, le frère et la soeur deviennent amants par le biais de leur lecture commune de l'Homme sans qualités de Robert Musil. Ils se comprennent parfaitement, car ils se plagient. Ils plagient des textes mystiques édités par Martin Buber qu'Agathe et Ulrich, chez Musil, lisent avec ravissement, et qu'ils plagient. Arrêt sur image, au moment où la place prise par le biais d'un déplacement fantasmatique, semble la plus juste, où l'illusion d'une latéralité paraît parfaite. La citation et l'allusion sont les pratiques textuelles idéales pour parler de l'inceste. L'amour fraternel est juxtaposé à la pratique de lectures identificatoires. Le plagiat se révèle être le moyen textuel le plus adapté pour parler l' " autre état " incestueux. Ravissement par la lettre inceste salvateur, utopie d'une coi͏̈ncidence de l'écriture et de la lecture, de l'écriture, la lecture et la vie, de Frère, Père, Mère et Soeur dans la chaude lumière d'une enfance éternelle. Sous la couche apaisante du plagiat parfait. Les prae-textes littéraires et biographiques continuent pourtant à circuler. Frère et soeur, chez Robert Musil et Marguerite Duras, frôlent le danger du plagiat éternel. Comme leurs auteurs, ils ne restent pas pris dans le piège spéculaire de leur texte. Les arrêts sur image passent, vers une nouvelle remise en mouvement associative " autopoi͏̈étique ", des choses et des mots. Différence et répétition alternent dans l'expérimentation jouissive de l'état " entre-deux ". La méthode d 'analyse intertextuelle adoptée dans ce travail fait de l'activité autopoi͏̈étique du texte de Marguerite Duras son propre principe d'écriture

  • Titre traduit

    Marguerite Duras and Robert Musil


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 425 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 401-420

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.