Recherches sur le vocabulaire religieux chez Pausanias : espaces sacrés, temples et statuaire

par Jean-Christophe Vincent

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Michel Casevitz.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .


  • Résumé

    La réalité de la mentalité religieuse grecque est étudiée dans cette thèse par le biais du vocabulaire. En prenant comme sujet d'étude les dix livres de la Périégèse de Pausanias (IIe s. Ap. J. -C. ), on tente, après une mise au point sur la conception de la notion de divinité (théos), de préciser le sens des termes étudiés : en particulier hiéros et hiéron, alsos, téménos, péribolos, bômos, naos, adyton, abaton, mégaron, sêkos, anactoron, agalma, xoanon. . . Etc. Cette recherche se veut à la fois philologique et historique : l'origine (indo-européenne ou autre) et l'histoire des mots grecs (depuis l'époque mycénienne) sont pris en compte de façon rigoureuse, afin de constituer une base utile pour une comparaison avec les emplois que l'on décèle dans les dix livres. D'autre part, dans la mesure du possible, on essaye de relier les descriptions littéraires aux réalités historiques et archéologiques. Les résultats de cette enquête conduisent à redéfinir certains termes comme l'alsos d'abord "zone humide" (sens profane attesté dans la Périégèse), puis "lieu boisé", d'où le sens classique de "bois sacré". Cette démarche revient à poser un sens particulier, précis ou vague, aux termes étudiés, ce qui a pour conséquence de modifier l'image traditionnelle que l'on se fait de la religion grecque, image provenant d'ailleurs en partie de l'oeuvre de Pausanias. Il est vrai que beaucoup de théonymes, de cultes ou de fêtes ne sont connus que par les descriptions tirées de la Périégèse. Cette étude tend à démontrer, d'une part la précision et la cohérence interne de l'oeuvre de Pausanias, mais d'autre part, le risque qu'il y a à trop vouloir détacher les descriptions d'une réalité littéraire. Les choix du vocabulaire pour décrire les réalités religieuses de la Grèce du IIe s. Trahissent la mentalité religieuse de Pausanias, homme qui fait toujours une différence marquée entre le divin et ce qui ne l'est pas.

  • Titre traduit

    Researches on the Pausanias' religious vocabulary : sacred spaces, temples and statuary


  • Résumé

    This dissertation is concerned with the Greek religion. Studying the religious vocabulary in the ten books of Pausanias's Periegesis (2d c. A. D. ), we try to definite a more specific sense of usual Greek words like alsos (sacred grove), temenos and peribolos (sacred precincts), bômos (altar), hieron (shrine), naos (temple), agalma and xoanon (cult statues). . . Etc. The study is both philological (with the history of the words) and historical (comparisons with the religious realities and, when it's possible, archaeological remains). This research reaches several conclusions. First, the vocabulary of the Perieget is very precise, and we can trust him when he describes a temple, a statue or a ritual. For example, the word alsos, traditionally translated "sacred grove", means actually "damp area where vegetation grow" (this profane sense is attested by Pausanias). However, we can find words with senses very large, like hieron used for sanctuary and temple (instead of naos). But we have to recognise that the meaning of a word depend on the religious mentality of Pausanias. The study of vocabulary show us how this author choose a word because of his own vision of the Greek religious world, a world where humans can not share divine honours.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (675 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.611-652. Index

Où se trouve cette thèse ?