Toxoplasma gondii : étude de la purine nucléoside phosphorylase

par Arnaud Ghérardi

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Marie-Elisabeth Sarciron.

Soutenue en 2001

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Toxoplasma gondii est un protozoaire Apicomplexa responsable de toxoplasmose congénitale et cérabrale. Cette dernière est une importante cause de morbidité et de mortalité chez l'immunodéprimé. Comme la majorité des protozoaires, T. Gondii est incapable de synthétiser ses propres purines et dépend donc entièrement de celles de son hôte. Il dispose des enzymes pour interconvertir celles-ci de façon à former les bases puriques qui intégreront divers métabolimes et constitueront les acides nucléiques. Le dosage de six enzymes de la voie des purines a montré que la purine nucléoside phosphorylase (PNP Ec 2. 4. 2. 1) présentait l'activité enzymatique la plus élevée dans le cerveau murin et dans la forme tachyzoïte de la souche ME49 du parasite isolé de culture cellulaire. L'enzyme de cerveaux de souris saines et de souris parasitées par la souche avirulente DUR de T. Gondii a été purifiée d'un facteur 40. La PNP de tachyzoïtes de la souche virulente RH et avirulente ME49 isolés de culture cellulaire a été purifiée d'un facteur 11 et la détermination des paramètres cinétiques montre une différence entre l'enzyme du parasite et celle de l'hôte. Des composés chimiques inhibiteurs de la PNP de protozoaires et des composés de formules originales, synthétisés par le laboratoire de Chimie Organique, ont été testés, et l'activité enzymatique de l'enzyme a été dosée par chromatographie liquide haute performance afin de déterminer les IC50 et les Ki des inhibiteurs. La révélation histoenzymatique par précipitation du plomb a été réalisée. L'activité PNP sur des coupes de kyste cérébral de souris et sur des tachyzoïtes de la souche ME49 de T. Gondii isolés de culture cellulaire a été mise en évidence par microscopie électronique. La localisation de la PNP est cytoplasmique et est particulièrement importante dans les tachyzoïtes par rapport à leur cellules hôtes. Une intense activité intracytoplasmique péri-membranaire a été observée dans ces formes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 145 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 216 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321051/2001/208
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2473
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.