Rôle de la barre dans l'évolution des galaxies spirales

par Grégory Maubon

Thèse de doctorat en Sciences. Astrophysique

Sous la direction de Emmanuel Davoust et de Philippe Prugniel.

Soutenue en 2001

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Emmanuel Davoust, Philippe Prugniel.


  • Résumé

    Depuis quelques années, l'importance de la barre dans l'évolution des galaxies spirales n'est plus remise en cause. Cette importance apparaît à la fois dans les observations et dans les simulations. Cette thèse est une contribution à l'étude de l'influence de la barre sur l'évolution des galaxies spirales. Elle se décompose en trois parties : 1. J'ai d'abord extrait les indices spectrophotométriques centraux Mg2 et <Fe> des spectres 88 galaxies spirales barrées et non barrées. Ces indices, mis en relation avec d'autres paramètres physiques, comme la vitesse de dispersion centrale ou la vitesse de rotation maximale du disque, me permettent de proposer un scénario de formation des bulbes à partir de deux populations d'étoiles. La première population ("primordiale") trouverait son origine dans un effondrement précoce de gaz. La seconde population ("secondaire") se formerait plus lentement et sur une longue durée, probablement tout au long de la vie de la galaxie. Suivant l'importance relative de ces deux populations, j'identifie trois familles de galaxies. Le lien entre ces familles et la présence d'une barre permet de supposer que la population secondaire provient d'une alimentation en gaz ou même directement en étoiles du bulbe par la barre. 2. J'ai utilisé la base de données LEDA pour étudier l'influence de la présence d'une barre sur la taille des galaxies spirales. Je montre que, globalement, les galaxies barrées sont plus grandes que les non barrées. C'est particulièrement significatif pour les objets tardifs de type Sb à Sd. Divers tests sont utilisés pour montrer que cet effet n'est pas dû à un biais quelconque de l'échantillon. Néanmoins, compte tenu de biais cachés possibles, ce résultat doit être considéré comme une limite supérieure de la différence de diamètre isophotal entre les galaxies barrées et non barrées. 3. J'ai extrait les courbes de rotation du gaz et des étoiles d'un ensemble de onze galaxies ayant un anneau circumnucléaire. Ces profils me permettent de préciser la structure cinématique des galaxies barrées et pour un objet particulier, NGC5430, j'utilise la méthode de Tremaine-Weinberg pour estimer la vitesse de rotation de la barre. J'ai également déterminé pour deux objets, le profil spatial de l'indice combiné du calcium (CaT). Cela permet d'évaluer l'importance relative des populations d'étoiles massives en fonction du rayon.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (268 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 245-254

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Observatoire. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H VIII-308
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Lyon. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire J.-L. Lagrange. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : H3-300
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 006369
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Paris). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 7880
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) MAU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.