Compréhension morphologique et phylogénétique des taxons actuels et fossiles rapportés aux anguilliformes (poissons, téléostéens)

par Anne Belouze

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Mireille Gayet.

Soutenue en 2001

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Mireille Gayet.


  • Résumé

    Les Anguilliformes constituent le groupe le plus diversifié des élopomorphes. Ils colonisent tous les océans mondiaux, parfois même les eaux douces et partagent des caractéristiques anatomiques telles que l'extension des ptérotiques venant au contact des pleurosphénoi͏̈des, la perte de la ceinture pelvienne et le recul des structures branchiales et pectorales. La forte proportion de caractères ultra-spécialisés, notamment réductionnels, conduit vers un constat d'impuissance : à partir des seules formes actuelles, il est impossible de donner une description systématique et phylétique cohérente du groupe. De plus, les "premiers" poissons anguilliformes (Cénomanien, Liban) ne faisaient pas un consensus quant à leur appartenance ou non aux Anguilliformes. Ce travail propose d'inclure les données paléontologiques dans une étude comparative anatomique globale. De nouveaux spécimens crétacés libanais permettent une révision complète des genres (Urenchelys, Eoenchelys, Enchelion, Abisaadia nov. Gen. ). Ils sont intégrés dans une analyse morphométrique utilisant la représentation du neurocrâne par points homologues, afin de localiser et quantifier les variations de forme. Ces résultats sont confrontés aux hypothèses phylogénétiques cladistiques. Comparées aux formes plus récentes, les formes crétacées exhibent une architecture beaucoup plus uniforme vue comme l'archétype anatomique plésiomorphe des Anguilliformes, désormais reconnu monophylétique. Enchelion serait le premier Saccopharyngoidei connu. Cependant, ce "Bauplan" présente une mosai͏̈que complexe de caractères qui rend une image explosive des processus évolutifs mis en jeu. Ces fossiles permettraient également de préciser par géochimie le paléo-environnement accompagnant cette structuration morphologique et systématique. Ces anguilles crétacée apparaissent ainsi être un matériel exemplaire pour l'étude des modalités évolutives aux premières heures d'un groupe ultra-spécialisé dans la faune actuelle.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par UFR des sciences de la terre, Université Claude Bernard Lyon 1 à Villeurbanne

Compréhension morphologique et phylogénétique des taxons actuels et fossiles rapportés aux Anguilliformes (poissons, téléostéens)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (409 p., 116-21A f.-[16] p. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 391-409

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 LYO1 0081
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par UFR des sciences de la terre, Université Claude Bernard Lyon 1 à Villeurbanne

Informations

  • Sous le titre : Compréhension morphologique et phylogénétique des taxons actuels et fossiles rapportés aux Anguilliformes (poissons, téléostéens)
  • Dans la collection : Documents des laboratoires de géologie, Lyon , no. 158
  • Détails : 1 vol. (401 p.-[8] p. de pl.)
  • ISBN : 2-85454-115-4
  • Annexes : Réf. bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.