Expression sous forme recombinante des antigènes c et e du virus de l'hépatite B : caractérisation et potentiel diagnostique

par Bénédicte Watelet

Thèse de doctorat en Sciences. Biochimie

Sous la direction de Michel Jolivet.

Soutenue en 2001

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Michel Jolivet.


  • Résumé

    Le virus de l'hépatite B (HBV) est la cause de nombreux décès chaque année malgré la disponibilité d'un vaccin efficace. Le développement de tests de dépistages plus sensibles et spécifiques reste un enjeu important dans le domaine du diagnostic. Ce travail de thèse, effectué au sein de la société bioMérieux, s'inscrit dans un projet d'optimisation des dosages de l'HBeAg, des anticorps anti-HBe et des anticorps anti-HBc détectés au cours de l'infection par l'HBV. Les antigènes HBe et HBc actuellement utilisés dans ces différents dosages sont des antigènes recombinants. Dans le cadre de l'optimisation de ces dosages, les antigènes HBc et HBe ont été exprimés dans différents systèmes d'expression hétérologues, leurs propriétés ont été caractérisées et leur potentiel diagnostique a été évalué. D'une part, l'HBcAg a été exprimé chez Escherichia coli et Pichia pastoris. La caractérisation de ces deux antigènes a mis en évidence des différences biochimiques (degré d'oxydation des cystéines, modification de l'extrémité N-terminale) et biophysiques (dimension et stabilité des particules d'HBcAg, association aux acides nucléiques). Grâce à la mise au point d'un nouveau format de dosage des anticorps anti-HBc, le potentiel diagnostique de ces deux antigènes a pu être évalué et a permis de corréler les différences biochimiques et biophysiques à des différences antigéniques. En effet, l'HBcAg produit chez Pichia pastoris qui apparaît plus stable, permet également de développer un test plus sensible et plus spécifique. D'autre part, l'HBeAg a été exprimé sous forme sécrétée par Pichia pastoris ainsi que des cellules Cos-7 et CHO. Les résultats obtenus démontrent que la séquence signal native de cet antigène n'est pas optimale et qu'elle peut être améliorée. Une caractérisation antigénique de ces HBeAg recombinants a été effectuée en utilisant des anticorps anti-HBc et anti-HBe polyclonaux humains ainsi que des anticorps monoclonaux murins. Cette étude démontre que l'HBeAg sécrété par Pichia pastoris possède une antigénicité HBe stricte, ce qui n'est pas le cas des autres HBeAg recombinants, et que cette antigénicité est étroitement liée à la concentration de l'antigène.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 192-227 et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 50/210/2001/163 BIS
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.