Le paradoxe dans la poésie de Jules Supervielle

par Jacques Allemand

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Jean-Yves Debreuille.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .

  • Titre traduit

    Paradox in the poetry of Jules Supervielle


  • Résumé

    La poésie de Jules Supervielle abonde en séquences paradoxales, certaines dissociatives, d'autres conjonctives - celles-ci beaucoup plus nombreuses que celles-là. Il apparaît en premier lieu que la nécessité du paradoxe se fonde sur certains traits identifiables de l'univers du poète, notamment la propension au jeu, l'instabilité régnante et la coexistence des principes disjonctif et conjonctif. Les différents types de séquences sont ensuite décrits sous plusieurs angles complémentaires (logique, lexical,syntaxique, prosodique, phonétique et thématique) de manière à faire émerger, outre la spécificité d'une pratique, les principales caractéristiques du code textuel. Ainsi sont mis en évidence d'une part l'effacement des oppositions au profit de continuums, d'autre part les zones de recoupement des thématiques d'élection des deux principes contraires. Puis sont envisagés les rapports très divers du paradoxe avec les contextes extratextuel et linguistique, ce qui amène à distinguer des séquences plus ou moins fortes et, devant la prégnance des structures paradoxales dans tous types de contextes, à situer résolument du côté du sujet l'origine de la figure. Enfin, l'analyse porte sur les fonctions conférées au paradoxe par la "grammaire" du texte, notamment dans la recherche de l'unité où, grâce à un mouvement de "bascule", il induit la saisie unifiante des structures duelles. Du reste, le rôle des séquences paradoxales dans la production et la structuration du texte ainsi que dans le "procès de la signifiance" fait apparaître la complémentarité des dynamiques disjonctive et conjonctive, et, à travers elle, l'originalité de la pratique du langage poétique chez Supervielle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 382 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 346-362. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier (Perpignan). Faculté d'Education. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 841 SUP
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.