La construction d'une langue savante en Europe du Ve au XIXe siècle : le latin et le grec dans les sciences

par Valérie Bonnet

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Sylvianne Rémi-Giraud.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .

  • Titre traduit

    ˜The œconstruction of a learned language in Europe from the Vth to the XIXth century : Latin and Greek in sciences


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail pose la question de savoir si la construction du lexique scientifique est indépendante de la langue dans laquelle s'expriment les auteurs. Pour cela, nous avons décrit le parcours des langues classiques de la chute de la "Romania" à la naissance de la linguistique moderne à travers la création terminologique, l'histoire de la langue et l'histoire des théories linguistiques. L'histoire des grandes langues de l'Europe de l'Ouest montre combien les données culturelles et historiques ont pesé sur l'édification des lexiques scientifiques. Les données sociolinguistiques de diffusion, de norme et d'appartenance de groupe, qui ont guidé l'édification progressive des langues officielles, puis du lexique scientifique en lieu et place du latin, seront relayées par une philosophie du langage et une linguistique influencées par la morphologie et l'histoire lexicologique des langues de l'Europe de l'Ouest. Les premières constructions terminologiques raisonnées sont élaborées sur le modèle morpholexicologique des langues classiques. Celles-ci imposent une conception de la langue comme un système à la fois légaliste et créateur qui peut être optimisé pour donner une forme supérieure à la pensée, et ordonner le chaos de la nature. Naît alors la notion d'iconicité, fait systémique, et surtout, structurant. La terminologie sera alors envisagée comme une heuristique et le problème des rapports entretenus entre le langage et le monde semble avoir trouvé sa solution : les liens ne sont pas le fait des mots, mais du lexique, ou plus précisément, de la structuration de celui-ci.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (568 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 512-533. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.