Le théâtre de l'insignifiance en Europe (1887-1914)

par Jeanne Pailler

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Anne Larue.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .

  • Titre traduit

    ˜The œtheatre of unsignificance in Europe (1887-1914)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le tournant des XIXe et XXe siècles est une période de transformation de la forme dramatique. Cette thèse se donne pour but dé́tudier ces transformations dans les pièces de quatre dramaturges d'Europe occidentale ressortissant au théâtre du quotidien : Gerhart Hauptmann, August Strindberg, Henry Becque et Oscar Wilde. Au confluent du naturalisme et du symbolisme, mais aussi de la tradition théâtrale et de l'innovation dramatique, ils se refusent à toute classification. Leur point de rencontre se situe dans une esthétique de l'identification et du "movere", et dans la mise au sommet des valeurs de l'individualisme moderne : le nouveau héros - au théâtre comme dans la vie quotidienne - est celui qui parvient à affirmer sa personnalité propre et à échapper au conditionnement. Tout personnage, aussi insignifiant soit-il, gagne ainsi le droit de figurer dans le champ littéraire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (493 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 453-472. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.