Inhibition sélective de l'information non pertinente chez des sujets induits dans un état anxieux

par Céline Borg

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Jean-Claude Bougeant.

Soutenue en 2001

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Le biais attentionnel observé dans l'anxiété pourrait être le résultat d'un déficit au niveau de l'inhibition des distracteurs négatifs. Une façon d'analyser ce déficit a consisté, dans les trois premières expériences à dissocier dans le temps les composantes sémantique et chromatique de la tâche de Stroop. Les résultats observés dans ces expériences ont principalement montré que les sujets induits dans un état anxieux se différenciaient des sujets contrôles au niveau du décours temporel de l'interférence mot/couleur et que le biais attentionnel associé à l'anxiété était le reflet d'un dysfonctionnement attentionnel général à l'égard de l'information distractrice et pas seulement d'un déficit au niveau de l'inhibition sélective. Une quatrième expérience, dans laquelle nous avons utilisé un paradigme d'amorçage négatif ne confirme pas l'existence d'un déficit des mécanismes inhibiteurs chez les personnes anxieuses. En référence aux travaux de Fox (1994) qui laissent supposer que les personnes anxieuses auraient des difficultés à inhiber l'information négative, lorsqu'un processus de recherche visuelle est engagé, nous avons conçu trois autres expériences, impliquant un traitement spatial. Les expériences 5 et 6 n'ont montré aucun biais attentionnel associé à la valence des mots chez les personnes induites dans un état émotionnel. Cet échec pourrait s'interpréter par le fait que le traitement émotionnel ne fait pas l'objet d'une interférence mesurable dans ces expériences car d'autres types de traitement interviendraient et neutraliseraient l'activation de cette information. Nous avons donc mis en place une autre expérience, qui prendrait plus en compte le traitement émotionnel de l'information. Les résultats vont dans le sens d'une difficulté à inhiber l'information distractrice de valence négative chez les personnes induites dans un état anxieux, lorsqu'une recherche visuo-spatiale est impliquée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 251 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 214-247

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.